[#PLIB2020] Tour d’horizon des finalistes

On est presque en septembre, ce qui signifie que cette nouvelle édition du PLIB touche à sa fin. L’heure est venue de faire le bilan sur les cinq finalistes, avant de me préparer pour le vote final ! La sélection de cette année est plutôt chouette, j’ai eu de jolies surprises même s’il m’a manqué LE coup de cœur absolu. Mais laisse-moi te montrer ça de plus près !


Stéphane Servant – Félines

Je l’ai déjà chroniqué dans mon précédent article sur le PLIB2020, c’était une sympathique lecture même si je ne me sens pas tout à fait concernée par le propos. On est dans la tête d’une jeune adolescente qui fait face à une crise planétaire : du jour au lendemain, les femmes se retrouvent avec des poils partout sur le corps. C’est l’occasion de parler de sexisme, mais aussi de peur, de haine, de ségrégation, et au final c’est surtout une introduction plutôt réussie sur tous ces mécanismes sociaux qu’on a pu observer lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Du coup, comme je suis déjà un peu documentée sur le sujet, je n’ai pas eu de grosse surprise pendant ma lecture. Je voyais à peu près où les événements allaient mener, et je ne me suis pas particulièrement identifiée à l’héroïne, mais je pense qu’il m’aurait beaucoup plu si j’avais eu son âge. Je préfère toutefois Stéphane Servant dans une plume plus poétique, à l’image de Sirius qui avait eu mon vote lors du PLIB2018.

#ISBN9782812618291


Vania Prates – La cité des chimères

Egalement chroniqué dans mon précédent billet, j’ai bien apprécié cette lecture. On est dans un univers qui fait parfois penser à Harry Potter (surtout pour Septentria, qui a des petits airs de Poudlard), avec deux héroïnes très sympathiques et une intrigue qui prend de l’ampleur progressivement. J’ai surtout apprécié l’univers, et le fait que le roman ne cherche pas à faire une surenchère d’actions et d’événements. On prend le temps, on s’imprègne des lieux et de l’ambiance, bref, je me suis sentie bien dans ce livre.

Par contre, il manque un peu d’ambition pour devenir mon gagnant : j’ai envie de voter pour des romans qui tentent de nouvelles choses, qui sortent de sentiers battus, et qui me marquent profondément par leur plume, leurs choix ou leur scénario. Ici, on est sur de la fantasy relativement classique, qui fait passer un très bon moment mais qui ne m’a pas imprégnée sur la durée. Ce n’est en aucun cas une critique négative, mais ça explique (je l’espère) pourquoi il ne « suffit » pas pour mes critères de sélection. Cela dit, si l’ambiance t’intrigue, je te le recommande !

#ISBN9782490151219


Georgia Caldera – Les Brumes de Cendrelune T1

J’avais entendu beaucoup de bien de ce premier tome, qui avait déjà un joli succès lors de la phase de sélection des finalistes. Ce n’est pas le genre de titre vers lequel je me serais tournée spontanément, mais c’était l’occasion de sortir de ma zone de confort et de découvrir la plume de Georgia Caldera.

Malheureusement, la rencontre ne s’est pas faite. Je n’ai pas réussi à rentrer dans cet univers, qui mélange mythologie et steampunk, avec des personnages opprimés par une dictature divine. Je reconnais que le monde est bien ficelé, mais je crois que je me lasse un peu de ce type d’ambiance. Et pour ne rien arranger, on est sur un scénario très jeunesse, avec la jeune héroïne, le jeune anti-héros, le côté Roméo et Juliette, les tortures mentales et tout ce qui va avec. Ce n’est pas la romance en elle-même qui m’a dérangée, mais j’ai trouvé l’ensemble trop lisse, trop convenu, avec une plume à l’inverse très chargée et redondante. Il a déjà rencontré son public, donc ne t’arrête pas à mon avis, mais je ne suis absolument pas la bonne personne pour te vendre ce roman !

#ISBN9782290165614


Aurélie Wellenstein – Mers mortes

Je viens tout juste de terminer ce roman. J’aime beaucoup le travail d’Aurélie Wellenstein, et celui-ci s’inscrit tout à fait dans ses thèmes et ambiances habituels. C’est un livre très engagé écologiquement, qui dénonce le traitement de nos océans et des animaux qui y vivent. Le tout est évidemment enrobé d’une dimension fantastique, dans un futur proche qui a vu disparaître les grandes étendues d’eau et qui subit la vengeance des créatures marines.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, qui s’avale en peu de temps et ose des propos assez forts. Le concept de ces marées fantômes m’a vraiment plu, c’est original et très intelligent pour amener ces questions d’environnement de manière fluide et naturelle. J’ai par contre eu un peu plus de mal avec le personnage de Bengale, qui semble subir une évolution un peu trop drastique entre le début et la fin du récit (j’aurais préféré qu’il reste le capitaine arrogant, charismatique et imbuvable qui mène tout le monde par le bout du nez). Il est en bonne position pour la finale, mais je crois qu’il me manque un petit quelque chose pour en faire mon favori, même si je n’arrive pas tout à fait à mettre le doigt dessus. Peut-être la progression du scénario est-elle un peu trop attendue, j’ai été bien plus bluffée par le cadre que par la progression de l’intrigue. Très bonne lecture, en tous les cas !

#ISBN9782367406602


Jean-Laurent del Socorro – Je suis fille de rage

Et je termine avec ce roman, dont je t’ai également déjà parlé et qui a de bonnes chances d’obtenir mon vote. J’ai déjà fait l’éloge de cette démarche, de l’effort incroyable placé dans la mise en page et la lisibilité de ce concept pas évident. On nous retrace la guerre de Sécession dans un vaste récit choral, qui fait entendre des voix des différents camps et classes sociales, avec en filigrane ce personnage de la Mort qui accompagne Lincoln dans cet enfer interminable.

J’ai eu l’occasion de réfléchir et me renseigner sur certains choix scénaristiques depuis la dernière fois, et je pense avoir mieux compris la démarche. Certains se plaignent qu’il est « trop historique » pour être dans le PLIB, et pourtant la réalité dépeinte ici n’est pas tout à fait celle des livres d’histoire. Jean-Laurent Del Socorro a volontairement édulcoré certains pans de cette guerre (notamment l’esclavage et la position de la femme), jonglant avec les archives et les inventions. On a donc un roman entre reconstitution et réécriture du passé, qui fait la part belle aux personnages féminins et à la tolérance. Et au final, ça me plaît beaucoup, même si j’aurais préféré un petit disclaimer en début de roman pour mettre en évidence ces fameux choix scénaristiques, et ne pas laisser croire au lecteur que tout est à prendre au premier degré.

Mais cette remarque concerne finalement plus la maison d’édition que l’ouvrage en lui-même, et avec cette information en tête, je crois qu’on peut profiter pleinement de ce récit palpitant, étonnamment limpide et très travaillé. J’en garde un excellent souvenir et il a certainement cette graine d’originalité que j’ai envie de mettre en avant dans ce prix !

#ISBN9782366294774

12 commentaires sur “[#PLIB2020] Tour d’horizon des finalistes

Ajouter un commentaire

  1. J’attendais ton article avec impatience et je vois que tu as presque fais ton choix. De mon côté je me retrouve finalement la queue entre les pattes tel un potit-chat déçu.
    Je n’ai pas ressenti ce « petit quelque chose » qui fait que l’un ou l’autre de ces livres devrait recevoir le prix, franchement je sais vraiment pas pour qui voter à la différence de l’an dernier ! Quel dilemme hihi

    En tout cas tu résume très bien chaque ouvrage en peu de mots, c’est clair, net précis 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je vois ce que tu veux dire, globalement j’ai préféré la sélection de l’année dernière ! A toi de trouver tes critères de sélection au final, moi je mets un point d’honneur à célébrer l’originalité et l’audace, et face à ça, Je suis fille de rage me semble le plus pertinent 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Quel article bien écrit, chouette de lire ton avis sur chacun de ces titres^^ Il m’en reste 2 à lire, dont un que j’ai déjà commencé… Pour l’instant, aucune déception en vue !! J’ai même eu un p’tit coup de coeur (pour Félines), à voir si La cité des chimères ou Je suis fille de rage le détrônera ihi

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai très envie de lire Félines, donc j’ai sauté ton petit avis, histoire de ne rien savoir. Bon, j’ai bien compris que ce n’était pas une réussite totale pour toi malgré tout, mais tant pis.
    La cité des chimères ne m’attirait pas vraiment, mais Alberte m’a donné envie de lui laisser une chance, le jour où j’aurai envie de fantasy dans laquelle on se glisse comme dans un chausson. Mais je comprends tes réticences à en faire ton gagnant, il n’a effectivement pas l’air de révolutionner le genre.
    Ton avis sur Les brumes de Cendrelune confirme que je n’ai aucune curiosité envers ce titre. Tout semble si prévisible, j’ai l’impression de connaître l’histoire sans l’avoir lu !
    Ravie de lire cet avis positif sur Mers Mortes ! Ce livre m’a tellement marquée. J’ai été profondément remuée par les scènes de pêches, au point de diminuer drastiquement ma consommation de poisson qui n’était déjà pas énorme. Je n’ai pas été choquée par l’évolution de Bengale, mais j’avoue que je n’ai pas cherché à analyser le livre : je me suis laissée totalement embarquer par l’univers et séduire par le duo de personnages principaux (par contre, les autres… aucun souvenir. Je crois que les autres membres d’équipage étaient assez peu décrits et formaient juste un décor, non ?)
    Et Je suis fille de rage me fait tellement envie ! Pour le coup, il a l’air vraiment original et différent de ce que j’ai pu lire par le passé. Tu me donnes envie de le réserver à la bibliothèque dès maintenant !
    J’ai adoré lire ce petit résumé de tes lectures. J’admire ta façon de nous faire ressentir tes différents sentiments, positifs ou négatifs, aussi efficacement.

    Aimé par 1 personne

    1. Alors je ne dis rien sur Félines, je me réjouis qu’on en reparle quand tu l’auras lu ! 🙂
      Yup, on se rejoint sur la Cité des Chimères et sur les Brumes 🙂
      C’est marrant, parce que pour Mers Mortes, j’ai été beaucoup plus marquée par le plastique et la marée noire, mais du coup ça me donne plus un élan écolo que végétarien ^^
      Oh j’espère que Je suis fille de rage te plaira, je trouve son parti pris vraiment intéressant. Et merci pour ces compliments, oh là là ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :