[#PLIB2019] Rouille

Floriane Soulas, 2018

#ISBN9782367406060

Je te parlais l’autre jour d’un des finalistes du PLIB, le premier tome de Terre de Brume, dont la magie n’avait pas opéré sur moi malgré des qualités indéniables. Mais il reste encore quatre livres à te présenter avant d’élire mon favori, me voilà donc de retour avec Rouille, le premier roman de Floriane Soulas (aussi connue sous le nom de Sailor Flo grâce à sa chaîne YouTube). La couverture m’a plu immédiatement (le talent d’Aurélien Police n’est plus à prouver) et le résumé m’attirait, qu’en est-il du résultat ?


J’en profite, une fois de plus, pour te rappeler que l’opération Ulule est toujours en cours pour l’organisation de la remise de prix du PLIB ! Ca se passera à Paris le 12 octobre, et on a besoin de ton soutien pour atteindre notre objectif et récompenser le gagnant comme il se doit. Alors jette un œil à la page sur Ulule, trouve-toi un joli livre à acheter et sponsorise cette belle initiative bénévole, tu serais trop chouette !


Dans les ruelles sombres de Paris, les disparitions se multiplient. Violante, jeune prostituée amnésique, décide de mener l’enquête quand sa meilleure amie se rajoute aux victimes. Mais ce monde gouverné par une élite jouissant des nouveaux matériaux trouvés sur la lune n’est pas tendre envers le bas peuple, et Violante sait qu’elle va s’exposer à de grands dangers…

L’illustration le dit bien, on est dans un roman steampunk, ce qui fait plaisir dans le cadre du PLIB puisque c’est un genre pas très courant dans la littérature francophone. Mais c’est aussi un genre très codifié, ce qui ne le rend pas toujours facile (tant pour le lecteur, qui risque de se lasser, que pour l’écrivain qui doit essayer d’innover et de dépoussiérer ces fameux codes). Je trouve donc courageux de s’attaquer à un tel monument pour son premier roman, je tenais à le dire !

Le début m’a bien plu, on découvre les quartiers obscurs de Paris et le quotidien de Violante, il y a un petit côté Jack L’Éventreur avec ces meurtres qui ciblent principalement des gamins des rues et des prostituées et j’avais hâte d’en savoir plus sur ces disparitions et sur la perte de mémoire de l’héroïne. Mais rapidement, quelques détails ont commencé à me contrarier, et si ça n’a pas totalement gâché ma lecture, j’en ressors avec un sentiment plutôt mitigé.

Mon principal problème, c’est la gestion de la violence et de la misère dans ce roman : le personnage principal est une prostituée, ce qui n’est pas banal, on nous dépeint des quartiers glauques et peu fréquentables, et pourtant dans les faits, ce n’est pas réellement exploité. Violante n’a pas l’air si malheureuse que ça, son mac la protège et a l’air de l’apprécier, ses clients ne sont pas trop crades (et son client principal est même riche et l’emmène dans des soirées huppées)… J’avais l’impression d’être dans un décor Disney, où on a savamment arrangé toutes les toiles d’araignées et toutes les poubelles qui débordent, mais où l’ensemble est presque accueillant et sonne « faux » dans l’atmosphère qu’il veut installer. Du coup, je n’ai pas compris cette envie de nous plonger dans autant de violence, si c’est pour l’exploiter aussi légèrement.

Mon second problème tient dans la construction de l’intrigue : on bascule sur une enquête, puisque Violante tente de retrouver sa meilleure amie, et la fantasy steampunk se colore donc d’un esprit polar qui semble être une excellente idée. Sauf que les polars, j’en ai lu un paquet, et c’est un genre très délicat (alors vu que les codes steampunk sont déjà exigeants, Floriane Soulas a pris un double risque que je n’aurais pas forcément osé). Ici, le principal souci, c’est qu’on ne nous donne aucune fausse piste. Tout ce qui est annoncé au fil de l’enquête sera réalisé avant la fin, on n’essaie pas de balader le lecteur de fausse conclusion en supercherie, on se contente de dévoiler progressivement la vérité. En tant qu’amatrice de thrillers, je trouve ça vraiment frustrant, et ce n’est pas simple de captiver un lecteur de bout en bout avec une trame aussi linéaire.

Par contre, je dois avouer que j’ai lu ce roman très rapidement. La plume est lisse, mais fluide, certaines scènes fonctionnent très bien au  niveau de la tension dramatique et on a quand même droit à quelques surprises en fin de parcours. Mais je ne suis définitivement pas le public idéal pour ce roman : je pense qu’il plaira bien plus à ceux qui ne lisent pas (ou peu) de polars et qui ont donc moins d’attentes que moi sur ce terrain. Je ne sais pas à quelle tranche d’âge le conseiller à cause de cette ambiguïté sur la violence : il s’inscrit dans un cadre peut-être trop trash pour des jeunes, mais puisque finalement ça ressemble à des décors Hollywood de vieilles comédies musicales, c’est un peu trop soft pour des adultes en recherche de frissons.

Tu l’as compris, ce n’est pas mon favori du PLIB 2019. Là aussi, j’attends un peu plus d’audace dans la plume et d’originalité dans la construction, même si Floriane Soulas a pris beaucoup de risques avec ce premier roman. Mais je t’encourage à le lire s’il te fait envie, j’ai vu passer beaucoup d’avis positifs et il se dévore sans difficulté ! De mon côté, j’ai encore trois finalistes à te présenter, donc la suite au prochain épisode.

Et pour terminer en musique, je te propose les Dresden Dolls : j’écoute ce groupe depuis l’adolescence, ils font du « punk cabaret », et je viens de découvrir qu’on les considère également comme un groupe de steampunk music, ce qui tombe plutôt très bien.

28 commentaires sur “[#PLIB2019] Rouille

Ajouter un commentaire

  1. ça fait du bien d’entendre un avis dissonant, car j’ai vu beaucoup de critiques dithyrambiques sur le roman, mais le problème c’est qu’elles venaient de booktubeuse qui semblaient connaitre l’autrice elle-même booktubeuse, donc j’était un peu méfiante…

    J'aime

    1. C’est vrai que j’ai vu beaucoup de bons retours aussi ! Après, pour la prise de risque et l’originalité, je ne peux pas dire que ce soit un mauvais livre. Mais il a quelques faiblesses selon mes critères 🙂

      J'aime

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi ; il y a des incohérences dans la construction de l’histoire. Comme tu le dis, le décor est censé être assez violent, glauque même, et pourtant, dans les faits… pas tant que ça ! J’ai aussi trouvé les personnages beaucoup trop gentillets pour être crédibles. Dommage !

    Aimé par 1 personne

  3. Ah bah c’est exactement ce qui m’a chagrinée aussi : j’avais trop le culcul entre deux chaises avec cette différence de ton entre ce qui est sensé être et ce qui est vraiment. L’enquête m’avait plu mais je comprends ton point de vue là dessus. Perso j’ai largement préféré son deuxième roman qui est complètement différent.
    Bisous
    Kin

    Aimé par 1 personne

  4. Un livre sur lequel on est d’accord ! Je n’ai pas pensé à soulever la linéarité de l’intrigue dans mon article il me semble et c’est très juste selon moi ! Ca rend le récit un peu planplan !
    Et pour la codification du steampunk et la complexité de faire du neuf avec ces codes, je suis évidemment en accord total avec toi ! Je trouve ta chronique très juste, ni trop ni trop comme on dit hihi

    Mais qui sera l’heureux élu du PLIB ? Je me demande bien ce que vont voter la majorité des jurys ^^

    Aimé par 1 personne

  5. J’étais très curieuse de découvrir ce roman, mais ça me refroidit considérablement je l’avoue ! Peut-être que je testerai quand même pour me faire mon propre avis, mais le tien est considérablement argumenté, et je comprends qu’entre ce que l’univers essaye d’instaurer et ce qu’il montre réellement, un tel décalage laisse très mitigé.

    Je rejoins ton amour pour the Dresden Dolls, qui est un groupe que j’aime beaucoup, j’écoutais en boucle l’un de leurs premiers albums ! Et cette nouvelle chanson que tu présentes ne m’évoque rien, je peux donc les redécouvrir ! J’aime beaucoup leur univers et la voix de la chanteuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu le tentes, je serai ravie qu’on en discute en tout cas !
      Ouiii j’ai écouté en boucle les albums « No, Virginia » et « Yes, Virginia » pendant des années. J’adore leur style et leur patte musicale ! Contente de trouver une autre amatrice de ce groupe 😀

      J'aime

  6. Trop d’accord avec toi pour le côté violent mais pas vraiment tout à fait !
    J’avais par contre été moins embêtée que toi par l’enquête =)
    J’ai très envie de découvrir son dernier roman en tout cas !
    Des bisoooous ♥♥

    Aimé par 1 personne

  7. J’ai lu ce livre il y a quelques temps et j’avoue que l’enquête et ses « non fausses pistes » ne m’a pas vraiment dérangée, sans doute parce que je n’ai pas lu de bon policier/polar depuis un petit moment. J’en deviens sans doute moins exigeante 🙂
    Je me suis davantage concentrée sur le côté steampunk, la violence omniprésente et le personnage de Violante que j’ai beaucoup apprécié. C’est une lecture qui change de l’ordinaire et pour le coup, je ne savais pas que l’auteure était booktubueuse avant de publier mon avis, ce n’est pas vraiment le genre d’informations qui m’intéressent. J’ai aimé la peur et l’angoisse, les passages un peu plus crus et le découvrir le pourquoi du comment 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui je vois ce que tu veux dire ! 🙂 J’ai surtout aimé l’ambiance steampunk effectivement, et le côté original de ce mélange de genres. C’est un roman qui a plu à beaucoup de gens, et je peux tout à fait comprendre pourquoi 🙂

      J'aime

  8. Ce roman me fait de l’oeil depuis que j’avais lu une interview de Floriane Soulas sur un blog. Je comprends totalement pourquoi certains points t’ont dérangée, c’est vrai que quand on lit beaucoup de polars, on a tendance à devenir plus exigeant ! Au niveau de la violence qui n’est pas exploitée pleinement, je pense que ça ne me dérangera pas plus que ça… Je suis vraiment intriguée par ce roman, d’autant plus que je ne lis pas beaucoup de steampunk et que l’ambiance me donne vraiment envie ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu n’es pas familière du steampunk, c’est une jolie porte d’entrée je pense oui ! Et c’est clair que l’avantage de la violence modérée, c’est qu’il est moins choquant 😉 (c’est juste que du coup, je ne comprends pas forcément le choix du décor)

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :