[Bilan] 12 mois, 12 amis, 12 livres

En 2019, je me suis lancée dans le challenge des 12 mois, 12 amis, 12 livres qui consiste à lire chaque mois la suggestion littéraire d’un membre de son entourage. Le but était de sortir de ma zone de confort, découvrir les coups de cœur de mes proches et profiter de lire un peu plus en anglais puisque j’ai acheté les romans en VO chaque fois que c’était possible. Rythme tenu, dernier roman terminé aujourd’hui, l’expérience a été follement enrichissante et je te propose donc de parcourir les 12 titres en t’offrant des mini-chroniques de ces très belles découvertes.


[JANVIER] Richard Matheson – Je suis une légende

je-suis-une-legendeEn janvier, mon cher lutin m’a fait sortir Je suis une légende de ma pile à lire. Je l’ai chroniqué ici (parce qu’il y a un an, je prenais encore le temps de chroniquer ahem) et j’ai adoré cette revisite du mythe du vampire, abordé ici avec un angle scientifique.

Une lecture courte et percutante, plus proche du récit intimiste que du roman post-apocalyptique ! Je te le recommande si tu aimes les héros torturés, les fins magistrales et si tu t’es déjà demandé comment la science pouvait justifier l’existence des vampires !


[FÉVRIER] William Boyd – Ordinary thunderstorms

9781408802854En février, c’est Alec qui m’a conseillé Ordinary thunderstorms. Je savais qu’elle aimait beaucoup William Boyd et je n’avais encore jamais lu ses romans, je me réjouissais donc de découvrir sa plume !

Le résultat est très sympa. Après un début assez classique, un homme sans histoire qui se retrouve accidentellement en possession de documents d’importance majeure et qui doit fuir pour survivre, le roman m’a pris au dépourvu en plongeant dans les bas-fonds de Londres et en proposant une vaste critique de la société. J’en parle brièvement ici, si le sujet t’intéresse il vaut la peine de s’y pencher !


[MARS] Marie Laberge – Le goût du bonheur T1

cvt_le-got-du-bonheur-tome-1-gabrielle_8703

En mars, Cha’ m’a gratifiée d’une petite brique avec Gabrielle, le premier tome du Goût du bonheur. Je n’en ai pas encore parlé parce que j’aime mieux te présenter des sagas complètes, mais j’ai eu un beau coup de cœur pour ce roman familial qui dépeint la vie au Québec dans les années 30, entre la crise récente, le carcan religieux, les rumeurs de guerre et la condition de la femme.

Les deux autres tomes sont déjà en attente chez Suzette, et je te ferai un article complet quand je les aurai lus, parce que je sais déjà que je vais adorer !


[AVRIL] Louise Erdrich – The Round House

51vuczoxspl._sx324_bo1204203200_En avril, mon amie Marion m’a choisi The Round House, d’une auteure amérindienne bien connue du monde anglophone. Je découvrais sa plume, et j’avais lu quelques semaines plus tôt Les étoiles s’éteignent à l’aube de Richard Wagamese qui m’avait captivée et qui propose le même genre d’ambiance.

Ce fut un régal malgré le sujet très dur (un enfant indien qui se confronte à l’inaction de la police face au viol de sa mère et qui décide de mener l’enquête tout seul), et puisque j’ai découvert que ce roman faisait partie d’une trilogie (même s’il se lit parfaitement bien de manière indépendante), je me réjouis de lire ses tomes compagnons !


[MAI] Albert Camus – Les Justes

41fydmnrwbl._sx302_bo1204203200_En mai, ma copine Ada a sauté sur l’occasion d’enfin (ENFIN) me faire lire du Camus. Dans cette pièce de théâtre basée sur des faits réels, on suit un groupe de révolutionnaires russes en 1905 qui cherche à renverser le pouvoir en place.

Je lis très peu de pièces de théâtre, et je me rends compte que mon rythme de lecture n’est pas idéal pour apprécier ces textes : j’ai tendance à lire vite, alors que ce genre de récit nécessiterait de prendre son temps et d’imaginer les répliques pour vraiment se plonger dans l’ambiance. Du coup, si j’ai aimé le propos et la mélodie des mots, il me faudrait en voir une représentation sur scène pour ressentir mieux les émotions et les montées en puissance… Mais ça reste une jolie découverte, qui m’a donné envie de m’attaquer aux romans de Camus !


[JUIN] Dean Koontz – Midnight

41wfeivfcel._sx308_bo1204203200_En juin, ma maman m’a fait découvrir un roman qui l’avait beaucoup marquée pour son côté horrifique. J’avais lu plusieurs titres de Dean Koontz, avec une qualité plutôt inégale, ce livre m’a donc permis de renouer avec l’auteur puisque j’ai passé un excellent moment de lecture !

A mi-chemin entre la science-fiction et le fantastique, on découvre l’existence de mystérieuses créatures qui s’attaquent aux habitants d’une petite ville des USA. Le roman se découpe en plusieurs parties, chacune avec son lot de questions et de rebondissements à mesure qu’on en apprend plus sur ces monstres. Au-delà du côté thriller très bien construit et angoissant, ce livre aborde également des questions  encore très actuelles d’identité, d’intelligence artificielle et de transhumanisme. Bref, une excellente surprise que je te recommande chaudement !


[JUILLET] Victor Hugo – Les misérables

product_9782072730672_195x320En juillet, Ambroisie a vu les choses en grand en me confiant l’énorme pavé des Misérables. Une lecture qui a débordé sur le mois d’août, sans grande surprise, mais que je voulais savourer correctement !

Après mon énorme coup de cœur pour Notre-Dame de Paris, je ne me faisais pas trop de souci pour celui-ci. Les talents de conteur de Victor Hugo ne sont plus à prouver, et le voyage a été fascinant. Chacun des personnages est fouillé, profond et terriblement humain, certaines scènes déchirent le cœur quand d’autres le font fondre, et le souvenir de cette vaste fresque me restera longtemps. Si Notre-Dame de Paris reste numéro un (peut-être parce que c’était ma découverte de l’auteur, peut-être parce que les images ont bercé mon enfance, ou parce que le sujet me passionne plus, je ne saurais trop dire à quoi ça tient), cette lecture est mémorable et étourdissante.


[AOÛT] Paul Auster – Man in the dark

81c4psmhmalEn août, mon amie libraire Eléonore m’a fait lire du Paul Auster, encore un auteur dont j’entendais parler depuis longtemps sans avoir sauté le pas. Un roman très court, que j’ai profité de caler après Les Misérables, et qui s’est avéré très troublant.

Entre rêverie et réalité, on accompagne August Brill dans son insomnie, alors qu’il fuit son quotidien de rescapé d’un accident de voiture en se racontant des histoires pour s’occuper l’esprit. Les souvenirs se mélangent à la fiction lorsque ses souffrances le rattrapent, ce qui donne un récit onirique, intrigant et emprunt de sincérité. J’avoue avoir des souvenirs un peu flous de l’intrigue (ce qui n’est pas étonnant au vu de sa construction) mais ça me donne en tout cas envie de lire d’autres romans de l’auteur.


[SEPTEMBRE] Kesako Matsui – Les mystères de Yoshiwara

51gqybct8wl._sx210_En septembre, mon cher tanuki m’a fait voyager au Japon avec Les mystères de Yoshiwara. Une enquête très originale dans la forme et dans le fond, puisque chaque chapitre correspond à un témoignage (sous forme de monologue) d’un personnage différent, et qu’on reconstruit progressivement les faits tout en découvrant l’envers du décor du quartier des plaisirs d’Edo.

J’ai adoré cette lecture, qui se dévore en quelques heures tant on a envie de reconstituer l’ensemble du scénario. Au passage, j’ai appris un tas de choses sur le Japon du XIXe siècle et ses codes bien marqués. Magnifique mélange de polar et d’histoire, avec une narration troublante mais saisissante, si tu arrives à mettre la main sur un exemplaire de ce roman (j’ai eu un peu de mal personnellement), n’hésite pas !


[OCTOBRE] Marcus Sakey – Brilliance T1

812bdcenzbzlEn octobre, c’est Flof’ qui me proposait le premier tome de la saga Brilliance de Marcus Sakey, un auteur totalement inconnu à mon palmarès. Au menu, un thriller très rythmé mettant en scène les « brillants », des personnes aux pouvoirs variés apparus subitement dans une société qui tente de vivre avec cette  nouvelle donnée et qui pourrait bien tomber dans certaines dérives.

Le scénario n’est pas sans rappeler la série Heroes ou les X-men, mais ça ne m’a pas dérangée (notamment parce que je ne connais quasiment rien à X-men). C’est le genre de lecture qui se savoure sans prise de tête, au fil des rebondissements, comme on se mettrait un film d’action pour éteindre son cerveau. Je ne sais pas encore si je lirai la suite, mais c’était chouette !


[NOVEMBRE] Louis Aragon – Aurélien

lblob (1)En novembre, Mimine m’a choisi un classique un peu intimidant : le fameux Aurélien d’Aragon. Et je suis ravie de ce gentil coup de pied aux fesses, parce que c’était d’une beauté folle !

Ce roman explore le sentiment amoureux dans toute sa complexité, avec des personnages terriblement humains et des scènes de vie quotidienne sublimées par une plume aussi délicate qu’analytique. Le rythme est lent, mais c’est pour mieux prendre la mesure des émotions de chacun, pour avoir le temps de saisir les enjeux et l’importance des plus petits gestes et des plus subtils jeux de regard. J’ai été charmée par le propos, l’ambiance, les envolées lyriques, hypnotisée par l’évolution des rapports d’Aurélien et Bérénice, et tiraillée entre l’envie de le dévorer et la crainte de le finir trop vite. Magnifique lecture que je t’encourage à découvrir si ce n’est pas déjà fait !


[DÉCEMBRE] Patricia Cornwell – Body of evidence

Et enfin, en décembre, Lucie m’a permis de terminer le challenge sur un polar dense et haletant avec Body of evidence de la fameuse Patricia Cornwell (que je n’avais jamais lue, une fois de plus !).

J’ai parfois des a priori sur les auteurs de romans policiers très prolifiques, mais j’ai été très agréablement surprise par ce roman qui m’a captivée de bout en bout ! J’avoue avoir stressé plus d’une fois pour Kay Scarpetta alors qu’elle enquête sur la mort d’une romancière célèbre (sauvagement assassinée chez elle après plusieurs menaces). L’écriture est immersive, les personnages crédibles, et la composition des scènes permet de se mettre vraiment à la place de Scarpetta dans les situations dangereuses qu’elle affronte ! Très chouette donc, il n’est pas impossible que je lise d’autres romans de la série.


Un bilan extrêmement positif donc, qui m’a permis de découvrir de nouvelles plumes, d’attaquer quelques classiques intimidants et de naviguer dans différents genres littéraires au fil des mois. Encore un grand merci à tous ceux qui ont joué le jeu en me confiant leur coup de cœur, et je rempile l’année prochaine sans hésitation ! Je te présente ma nouvelle liste de lecture dans les jours prochains, reste dans le coin !

23 commentaires sur “[Bilan] 12 mois, 12 amis, 12 livres

Ajouter un commentaire

  1. Aaah, j’adore le principe, c’est super pour découvrir plein de nouvelles plumes ! 😀
    Et je vois que certains de tes proches ne t’ont pas épargnée, niveau classiques et gros pavés… xD
    En tout cas je suis contente que ça se soit bien passé pour toi, tu me donnes hyper envie de tenter à mon tour ! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Bah voilà, tu me donnes envie de participer alors que je n’avais pas du tout prévu ! =D
    Je suis très heureuse que tu aies fait d’aussi belles lectures ♥
    J’espère qu’il en sera de même pour 2020 hiii

    Aimé par 1 personne

  3. De rien ! Tu as en effet eu des lectures assez diversifiées ! (je prépare aussi mon article pour dans quelques jours pour mon challenge, stay tuned)

    Contente que tu aies aimé Camus ! (même s’il aurait fallu que je te donne un roman à lire plutôt, je ne savais pas que tu avais du mal sur le rythme)

    Sinon, on m’a offert « Je suis une légende » ! Je ne sais pas si je le lirai en fin de mois ou l’année prochaine, j’espère partager le même avis positif que toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Yay, hâte de lire ton compte-rendu 🙂
      Oui, promis l’année prochaine je tente un roman ! D’ailleurs, si tu sais par lequel il faut que je commence, ça m’intéresse 😉
      Ah chouette, il a un parti-pris très intéressant je trouve ! Tu me diras !

      Aimé par 1 personne

      1. Pour un roman, je ne saurais pas lequel départager entre « L’Etranger » et « La Peste ». Bien sûr, si ça ne tenait qu’à moi, on sait lequel je choisirais, mais étant deux romans bien différents (si quelqu’un n’a pas aimé le premier, il a pu aimer le deuxième), j’avoue être un peu bloquée. Tu peux tenter « La Peste » ceci dit !
        Pas de problème !

        Aimé par 1 personne

  4. A chaque fois que je vois ce challenge j’ai envie de le faire, maiiiiis là je veux vraiment diminuer ma PAL et comme mon rythme de lecture a diminué, je ne pense pas pouvoir lui accorder 2020… Peut-être l’année d’après, va savoir !
    En tout cas cette expérience a vraiment l’air enrichissante, et ça comble une curiosité littéraire en prime. Bonheur !
    Même si c’était Mimine qui te l’a conseillée, je suis ravie également que tu aies aimé Aurélien, ce livre est une telle merveille, un des rares romans qui a su me faire apprécier l’aspect romance. A chaque fois que je vois ce titre j’ai envie de le relire tant ça a été un coup de coeur !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est sûr qu’il est un peu exigeant 🙂 Mais très enrichissant et instructif, sur plusieurs points puisqu’on apprend à connaître les gens qu’on a choisis, et qu’on découvre de nouvelles plumes !¨
      Ah mais je te rejoins tout à fait sur Aurélien, c’est un vrai bijou. Une magie des mots comme on en voit rarement !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, 11 sur 12 c’est excellent, c’est plus sur vos ressentis respectifs que je commentais. Si j’aime sortir de ma zone de confort à l’occasion, je préfère quand même en maîtriser les conditions 😉 Pas assez courageuse pour me livrer aux choix des autres :p

        Aimé par 1 personne

  5. Je pensais avoir déjà commenté mais en fait non ^^’

    C’est un carton presque plein, la claaaaaaasse ! C’est trop cool que tu aies apprécié l’expérience, tu me donnes presque envie de le retenter (mais sérieusement cette fois). Bon ça ne sera pas pour 2020, l’objectif principal étant de drastiquement diminuer ma PAL, mais pour l’année d’après pourquoi pas 😀

    (et je suis trop contente pour Le goût du bonheur ♥♥ il faut qu’on lise la suiiiiiiiiiiiiiite (on se programme ça en début d’année ? peut-être pas dès janvier parce qu’il faudrait déjà qu’on lise le tome 6 de Fitz et peut-être qu’on attaque A la croisée des mondes, mais premier trimestre quoi ?)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est pas super compatible avec la réduction de pile à lire, on est bien d’accord ^^ Quoique 12 bouquins sur l’année, ça va encore.
      Ouiiiiii on a beaucoup trop de bouquins chouettes à lire ensemble ! Au boulot ! ❤

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :