[Rétrospective] Juin

Je t’en parlais dans mon billet d’infos en vrac, j’ai eu un joli mois de juin côté lectures même si j’ai pris beaucoup de retard dans mes chroniques : c’est bien simple, je n’ai encore chroniqué aucune des lectures listées ci-dessous. Un bilan surprise, donc, j’espère prendre le temps de rattraper tout ça dans le courant du mois de juillet !

Les livres :

  • Clive Barker – Imajica
  • Nicolas Jaillet – La maison
  • Jean-Marc Dhainaut – La Maison bleu horizon
  • Vincent Hauuy – Le tricycle rouge
  • Nancy Huston – Le club des miracles relatifs
  • Asa Larsson – Tant que dure ta colère
  • Arthur C. Clarke – Face-à-face avec Méduse
  • Nicolas Lebel – De cauchemar et de feu
  • Christopher Priest – Le prestige
  • Michael Marshall – Nous sommes là

Je suis enfin venue à bout des 1000 pages de Imajica de Clive Barker. Je ne sais pas à quel point j’en reparlerai ici, j’ai eu beaucoup de mal à le terminer (très long, trop long). J’ai donc voulu enchaîner avec des lectures plus courtes comme La maison (qui ne m’a pas fait forte impression) et Face-à-face avec Méduse (qui m’a beaucoup plu, mais je t’en parlerai lorsque j’aurai terminé Les Chroniques de Méduse, que je viens de commencer et qui suit cette nouvelle). J’ai aussi lu La Maison bleu horizon, une très sympathique histoire de fantômes, et Le club des miracles relatifs avec Ambroisie (j’ai adoré ce livre, je t’en reparle bientôt !). Ensuite, les trois polars du mois (Tant que dure ta colère, De cauchemar et de feu et Le tricycle rouge), trois très bonnes lectures dont je te parlerai aussi. J’ai terminé le mois avec Le prestige dont je te ferai une chronique comparée livre/film, et Nous sommes là, qui a une bonne idée de base mais que j’oublierai probablement très vite.

Les sagas :

  • Ariel Holzl – Les Sœurs Carmines T1T2

Avec Cha’, pour se soigner de Outlander, on a décidé de découvrir ensemble les Soeurs Carmines, qui fait partie de la sélection du PLIB. C’était une très bonne surprise, la preuve on a déjà terminé le second tome. Le dernier est prévu pour mi-juillet, j’ai hâte de m’y mettre et je te ferai une chronique groupée !

Les services de presse :

  • Patrice Oudot – L’étang de la peur
  • Pauline Deysson – La Bibliothèque T1
  • Brand Souffy – Mères Primales
  • Olivier Guérard – Elsie Waldon T1

Un très joli mois auto-édité sur SimPlement.pro, avec quatre jolies lectures qui m’ont toutes enchantée.

Patrice Oudot – L’étang de la peur

xcover-1389Un groupe d’amis décide de partir en week-end au bord d’un étang qu’ils connaissent bien. Mais dès le premier jour, plusieurs phénomènes inquiétants et inexpliqués viennent perturber leur séjour, et rien ne garantit qu’ils reviendront tous vivants…

Ce livre n’a pas peur de mélanger les genres, ce que je considère en général comme une qualité. On frôle l’horreur, la science-fiction, le journal intime, l’onirique et le développement personnel, on se perd entre réalité et fiction, sans pour autant se retrouver sans repères (ce qui est déjà une jolie prouesse). J’ai aimé le propos, les idées et la mise en scène, on sent le travail qui a permis de mettre en place toute cette histoire et je l’ai lu avec plaisir.

Pour en faire un coup de cœur, il m’aurait fallu une immersion plus totale : l’aspect journal intime dans le passé enlève un peu de suspense quant au sort du narrateur, et j’aurais aimé vivre un peu plus les événements à leurs côtés pour me sentir concernée et frissonner avec eux. Mais cette proposition narrative est intéressante aussi, et elle dénote en tout cas d’une originalité que je tiens à saluer. C’est tout le plaisir de lire des romans auto-édités : ils sortent des sentiers battus, s’écartent des barrières éditoriales et osent des mélanges inédits. J’en ai fait une chronique bien plus complète sur Babelio (le lien est dans le titre), j’ai préféré ici te donner quelques éléments pour te faire envie de le découvrir sans trop en dévoiler, en tout cas c’est un voyage qui ne laissera pas indifférent.

Pauline Deysson – La Bibliothèque T1

cover-535Ce livre m’avait déjà fait de l’oeil chez Ibidouu, qui en a dit beaucoup de bien, et j’étais donc ravie de le trouver sur SimPlement. Difficile d’en faire un résumé tant l’histoire est dense et ramifiée, je vais donc faire bref : dans cet univers dystopique, la jeune Emilie peine à trouver sa place au milieu de toute la technologie qui bride l’imagination et affaiblit l’esprit critique. Elle se retrouve alors dans la Bibliothèque, dernier endroit qui abrite des livres et façonne les rêves…

Je le redis : ce livre est extrêmement dense, et c’est un bel exploit d’en avoir fait une histoire agréable à lire et compréhensible. C’est à la fois un roman à tiroirs, un livre-monde, une dystopie, un livre d’aventure, un livre sur les livres, le tout organisé par le fil rouge d’Emilie et de son parcours à travers différents environnements. Ce personnage est très sympathique, j’ai aimé la suivre et la voir grandir petit à petit.

Certaines parties m’ont plus intéressée que d’autres et on oscille souvent entre un public jeunesse (dans les parties d’action) et un lectorat plus adulte (dans le développement, les réflexions sur le monde, les métaphores, les réécritures de mythes anciens), mais l’ensemble est assez impressionnant et on sent bien que tout a été soigneusement préparé, organisé et mis en place pour aboutir à ce résultat solide et très complet. Je me réjouis de découvrir la suite de cette histoire et de voir où Pauline Deysson a choisi de nous emmener, tant les possibilités sont infinies avec l’univers qu’elle a posé avec tant d’application. Un très beau premier tome donc, où chacun peut trouver son compte.

Brand Souffy – Mères primales

cover-1009Changement total d’ambiance, nous voilà de retour dans la réalité pour un livre qui mêle anticipation et complot planétaire. J’ai regretté que le résumé dévoile une grande partie de l’histoire, je vais donc en dire le moins possible : on suit Louise, jeune femme un peu perdue qui se retrouve seule après une fausse couche et l’abandon de son compagnon. Recueillie par un éminent professeur, elle reçoit une proposition surprenante : devenir mère porteuse pour le compte d’un couple fortuné. En manque d’argent, elle finit par accepter, sans savoir ce qui l’attend réellement…

Le personnage de Louise est très intéressant : loin d’être l’héroïne surhumaine et bourrée de qualités, on sent rapidement (au travers de scènes anodines qui posent le cadre sans avoir besoin de l’expliquer) qu’elle est un peu naïve, plutôt simple, même si elle se révélera une mère courageuse et prête à tout pour sauver son enfant. Je me suis bien attachée à ce personnage très humain et j’ai vraiment apprécié le caractère qu’on lui a donné et qui justifie tout à fait le scénario dans son ensemble.

L’histoire est d’ailleurs plutôt originale et agréable à suivre, on découvre progressivement l’ampleur de cette machination et j’avoue avoir été surprise à plusieurs reprises par les retournements de situation. Il semblerait qu’un second tome soit en préparation, je suis curieuse de voir comment Brand Souffy va exploiter la suite de cette aventure qui fait froid dans le dos !

Olivier Guérard – Elsie Waldon T1

xcover-1476Et je termine avec un livre que je ne m’attendais pas à apprécier autant. Je n’étais pas tout à fait en confiance en démarrant Elsie Waldon parce qu’il me sortait vraiment de ma zone de confiance, et pourtant je l’ai dévoré sans m’en rendre compte !

Elsie, décédée depuis 70 ans, se réveille soudain dans sa tombe : elle apprend petit à petit qu’elle est devenue un vampire et que ses pouvoirs amènent bien plus de dangers que de confort. Plongée dans cette époque nouvelle et victime de ce nouveau corps qu’elle ne comprend pas, elle va tout faire pour découvrir ce qui lui est arrivé et retrouver la trace de ses parents.

Les histoires de vampires, à la base, ce n’est pas mon truc. Mais là, j’avoue que je me suis tout à fait laisser embarquer dans le récit d’Elsie : l’ambiance est très sombre, bien plus violente que ce à quoi je m’attendais, on vit sa douleur, ses difficultés à trouver ses marques et à gérer ses nouveaux pouvoirs, le danger qu’elle est pour elle-même et pour les autres, et j’ai vraiment apprécié qu’on ne se contente pas de poser un cadre au service d’amourettes et d’aventures de lycée. On rajoute du piquant avec la Seconde Guerre Mondiale, des enjeux planétaires et un monde soigneusement construit par l’auteur, j’ai hâte de voir ce que le prochain tome a à proposer et là aussi, je me suis retrouvée dans une histoire bien différente que l’idée que j’en avais. La fin est parfaite, elle apporte des explications et une cohérence supplémentaire à l’ensemble tout en donnant envie de lire la suite : très belle surprise donc, et j’attends le tome 2 !

Evolution de Suzette :

  1. Clive BARKER – Imajica
  2. Arthur C. CLARKE – Face-à-face avec Méduse
  3. Collectif – Invaders
  4. Jean-Marc DHAINAUT – La Maison bleu horizon
  5. Nancy HUSTON – Le club des miracles relatifs
  6. Nicolas JAILLET – La maison
  7. Michael MARSHALL – Nous sommes là
  8. Christopher PRIEST – Le Prestige
  9. Jeff VANDERMEER – The Third Bear
  10. Ariel HOLZL – Les Sœurs Carmine T1 T2-T3
  11. Vincent HAUUY – Le tricycle rouge
  12. Asa LARSSON – Tant que dure ta colère
  13. Nicolas LEBEL – De cauchemar et de feu
  14. Arthur C. CLARKE – Le Fantôme venu des profondeurs
  15. Jacques ABEILLE – Les jardins statuaires
  16. Michelle ADAMS – Sisters
  17. Solène BAKOWSKI – Une bonne intention
  18. Richard Scott BAKKER – Neuropath
  19. Clive BARKER – Coldheart Canyon
  20. Julie BONNIE – Mon amour,
  21. David BRIN – Le facteur
  22. Steve CAVANAGH – La défense
  23. Steve CAVANAGH – Un coupable idéal
  24. Thierry CROUZET – Résistants
  25. Siobhan DOWD – A Swift Pure Cry
  26. Jeanne FAIVRE D’ARCIER – Les Encombrants
  27. Laurence FONTAINE – The Life Game
  28. David GEMMELL – La légende de Marche-Mort
  29. Lauren GRAHAM – Talking as fast as I can
  30. T. GREENWOOD – Two Rivers
  31. T. GREENWOOD – Mémoire d’elles
  32. David GUNN – Le faucheur
  33. Nadia HASHIMI – La Perle et la Coquille
  34. Vincent HAUUY – Le brasier
  35. Thomas Olde HEUVELT – Hex
  36. Peter JAMES – Morte en mémoire vive
  37. Stephen KING & Owen KING – Sleeping beauties
  38. Pierre Choderlos de LACLOS – Les liaisons dangereuses
  39. Laura Lâm – Coeurs artificiels T1
  40. Antonio LANZETTA – Le mal en soi
  41. Beth LEWIS – La voie du loup
  42. E. LOCKHART – Nous les menteurs
  43. Clare MACKINTOSH – Te laisser partir
  44. Yann MARTEL – Life of Pi
  45. Guillermo MARTINEZ – Mathématique du crime
  46. Brian MCCLELLAN – The Powder mage trilogy T1
  47. Richard MORGAN – Carbone modifié T1
  48. Patrick NESS – The rest of us just live here
  49. Gaëlle NOHANT – La part des flammes
  50. Pierre PELOT – Kid Jésus
  51. Karin SALVALAGGIO – Poussières d’os
  52. Karin SALVALAGGIO – Têtes brûlées
  53. K. SANGIL – Le Clan Tarran T1
  54. Robert J. SAWYER – Flash forward
  55. Dan SIMMONS – Terreur
  56. Leila SLIMANI – Chanson douce
  57. Mats STRANDBERG – Le ferry
  58. Peter STRAUB – Messe noire
  59. Peter STRAUB – Ghost Story
  60. S. A. SWANN – La louve et la croix
  61. Mary TORJUSSEN – Ne me quitte pas
  62. Herbert George WELLS – La guerre des mondes
  63. Connie WILLIS – Interférences

Bon, ben, est-ce qu’on en parle ? Ma foi, il y a eu la GrosseOP Bragelonne (qui se termine aujourd’hui, si tu veux encore faire des folies), et je n’ai pas pu résister. J’avais d’ailleurs déjà décidé de me faire plaisir en début de mois en faisant une razzia dans ma librairie, donc si on cumule le tout ma pauvre Suzette a quasiment doublé de volume en très peu de temps. Pour la laisser digérer tout ça, j’ai envie de me fixer l’objectif de ne plus rien acheter avant d’avoir retrouvé une taille décente (à savoir moins de 100 titres), je ne suis pas sûre de tenir mais ce serait pas mal du tout. Pour faire un peu de tri, j’ai retiré deux livres de ma pile : Invaders (un recueil de nouvelles collectif) et The Third Bear de Jeff Vandermeer, parce qu’ils faisaient partie d’un lot de recueils de nouvelles, qu’ils sont à peu près illisibles sur ma liseuse et que je préfère vraiment découvrir les auteurs à travers des romans qu’à travers des recueils. Ca ne change pas grand chose au poids total de Suzette, mais ça me permet de faire un peu d’ordre ! Allez, je retourne à mes lectures. Passe un très beau mois de juillet !

19 commentaires sur “[Rétrospective] Juin

Ajouter un commentaire

  1. Huhu j’ai réussi à être méégaaa raisonnable pour la Grosse Opé et à ne craquer que pour 2 livres \o/
    Tu as quand même pas lu hé, hâte de lire tes avis sur tous ces livres ! =)
    Passe un joli mois de Juillet ! =)

    Aimé par 1 personne

  2. De mon côté, c’est la première fois que j’ai une PAL – les éditions J’ai Lu ont laissé une caisse pleine de bouquins après un évènement au boulot, autant dire que j’ai de quoi faire 😀 (Bon, j’ai quand même partagé avec mes collègues, et il y a pas mal de titres de romance qui ne m’intéressent pas. Mais j’ai encore 8 titres à lire, un record en ce qui me concerne !)

    Aimé par 1 personne

  3. Un très joli mois même si tu n’as pas eu le temps de chroniquer toutes les merveilles que tu as découvertes 🙂
    Comme toi, j’ai adoré la Bibliothèque, un roman dense, mais passionnant et très bien écrit…
    Bon mois de juillet !

    Aimé par 1 personne

  4. Un beau bilan 🙂
    Je suis vraiment contente de voir que tu as aimé le premier tome de La Bibliothèque ! J’ai hâte de lire la suite (prévue pour cet été je crois) !
    Espérons que le mois de juillet sera aussi productif :p

    Aimé par 1 personne

  5. Tu trouves le temps de manger et dormir sinon ? 😀
    Très beau bilan, j’ai hâte de lire tes avis (mais pas de pression hein :p) et J’AI HATE QU’ON LISE DOLORIIIIINE !!! (pardon j’me calme)
    Sinon pour Suzette je ferai même pas de commentaires, vivons plutôt dans le déni \o/
    Je te souhaite un très beau mois de juillet, sous le soleil (je sais pas comment c’est en Suisse en ce moment mais en Bretagne on est en novembre à peu près, c’est génial…) et avec de belles lectures !!

    Aimé par 1 personne

    1. Haha oublier de manger, t’es dingue ?! 😀 Par contre, on peut manger en lisant 😉
      OUIIII j’ai hâte de retrouver cette joyeuse petite bande aussi ^^
      Un très beau mois de juillet à toi aussi !! Là je suis en Bourgogne, ça tourne autour des 30° haha aucune idée comment ça sera à mon retour en Suisse 😉
      Très belles lectures à toi aussi ! ❤

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :