La Horde du Contrevent

Alain Damasio, 2004

Résultat de recherche d'images pour "la horde du contrevent folio"

Enfin je l’ai lu, ce monument de la SFFF qui est encensé par la critique mais provoque quand même des réactions bien contrastées. D’après les différents avis que j’avais pu lire avant de l’attaquer, j’étais prévenue : soit on adore, soit on déteste. C’est donc avec beaucoup de curiosité et un peu d’appréhension que j’ai fait la connaissance de la Horde…

Difficile, difficile, le résumé. Pour te poser le cadre, imagine un monde qui serait construit pratiquement comme un couloir, avec des chaînes de montagnes des deux côtés. La plupart des gens vivent à un bout du couloir, et ceux qui voudraient aller vers l’autre bout se retrouvent confrontés à des vents plus ou moins constants et qui deviennent de plus en plus fort à mesure qu’on avance. Alors forcément, certains se demandent ce qu’il y a à l’autre bout, d’où vient ce vent, et s’il est possible de le contrer. C’est dans ce contexte-là que se crée la Horde, une équipe de vingt-trois valeureux qui tentent de remonter à la source du vent.

La première chose qu’il faut savoir et qui peut freiner l’immersion dans l’histoire, c’est qu’on a vingt-trois narrateurs. Chacun a un symbole qui le représente, et ces symboles sont utilisés au début de chaque paragraphe pour définir qui parle. Alors je ne te cache pas que les cent premières pages sont un peu laborieuses si tu dois passer ton temps à revenir au début contrôler qui a quel symbole. Heureusement, mon édition était munie d’un marque-pages de triche, qui a grandement augmenté mon confort de lecture. Et une fois qu’on s’habitue, on est forcés de reconnaître la difficulté de cet exercice : chaque narrateur a sa personnalité, sa façon de parler, ses affinités et ses différends avec les autres personnages, ça donne un récit extrêmement riche.

Le problème, c’est que tout dans ce livre est extrêmement riche. Je te parlais de la narration, mais l’univers est également bien complexe et très peu expliqué, l’histoire avance quand même relativement vite, on a de la théorie sur les différents vents, des légendes, tout un tas de créatures qu’on peut rencontrer sur la route, les histoires des anciennes Hordes, un aperçu de la vie politique et de comment le peuple perçoit les Hordes, il y a aussi ceux qui veulent saboter la mission, ceux qui veulent les aider, les secrets, tout un délire autour des vifs, les croyances, bref, faire rentrer tout ça en 700 pages, c’est pas une mince affaire.

Du coup, concrètement, j’ai patiné quelques jours sur la première centaine de pages, et ensuite j’ai décidé que si je voulais comprendre un peu l’ensemble il fallait que je m’y attaque sérieusement sur toute une journée et à partir de là je l’ai lu quasiment d’une traite. Ce n’est pas forcément la meilleure façon de faire, parce que je passe à côté de tout un tas de choses, mais me connaissant, si j’avais voulu lire religieusement chaque page plusieurs fois pour bien saisir tous les petits détails, j’aurais fait une indigestion et je ne l’aurais peut-être jamais terminé. En fait, j’ai assez vite compris que j’aurais besoin de lire ce livre trois ou quatre fois, un peu comme ces imprimantes photo qui passent les couches de couleur successivement. Ma première lecture s’est concentrée sur l’histoire, et je le relirai certainement dans quelques années pour m’intéresser plus aux personnages, au folklore et aux concepts en ayant déjà une meilleure idée de l’ensemble.

Et je dois dire qu’en prenant la chose comme ça, j’ai bien apprécié ma lecture ! Il y a du suspense, de l’action, j’avais envie de savoir jusqu’où ils iraient et qui survivrait à cette mission impossible. D’ailleurs, la fin n’en est pas vraiment une puisqu’Alain a prévu une suite dans sa tête. Il dit dans cette interview qu’elle n’est pas au programme pour l’instant parce qu’il s’est tourné vers des histoires plus politiques, mais peut-être qu’elle sortira un jour, et qu’elle donnera quelques réponses à mes questions qui sont encore bien nombreuses après cette première lecture.

Bref, c’est un bouquin très, très dense, que je ne conseillerais pas comme porte d’entrée dans la science-fiction (d’ailleurs, c’est classé SF mais est-ce que ce serait pas plutôt de la fantasy ?). Il a aussi un côté un peu « exercice de style » intellectuel qui peut rebuter, mais si on arrive à rentrer dedans, je pense qu’on est forcés de reconnaître l’ampleur du travail de l’auteur. J’étais tentée de dire que j’aurais préféré étaler l’histoire sur plusieurs tomes, plus tranquillement, avec des explications plus détaillées sur l’univers, mais avec le recul je trouve que tel quel, il donne vraiment un effet de vent très violent : en le lisant, j’avais l’impression que quelqu’un me racontait une histoire très fort et très vite, en me plaquant un ventilateur surpuissant dans la figure. Alors j’ai pas tout compris, mais ce que j’ai pu attraper au vol avait l’air très intéressant et j’étais tout autant en galère et en lutte contre le vent que les vingt-trois membres de la Horde. C’est peut-être pas très clair ce que je raconte, mais ce qu’il faut retenir c’est que le vent, je l’ai entendu souffler tout au long de ma lecture et rien que ça, c’est une jolie prouesse.

Ma conclusion, c’est ça. Je l’ai lu une première fois, j’ai aimé l’histoire, j’ai négligé plein d’aspects pour ne pas faire d’overdose, et je le relirai très certainement plus tard pour tenter d’assimiler un peu plus de détails. Il est costaud, il est difficile à apprivoiser, il te malmène un peu, mais c’est indéniablement une expérience de lecture, alors rien que pour ça je t’encourage à te faire ton propre avis. D’ailleurs, si tu lis le reste de l’interview de Damasio, tu peux voir toutes les recherches, les expériences et les réflexions qu’il a faites pour aboutir à ce bouquin après plusieurs années, et ce genre d’auteurs investis ça me donne envie de saluer l’effort et ça fait du bien.

Le livre venait à la base avec un CD, qui contenait une sorte de bande originale composée par Arno Alyvan. Il est disponible sur Deezer et cette musique m’a fait penser à un autre compositeur du nom de Armand Amar, qui fait également de très beaux morceaux instrumentaux et poétiques. C’est donc là-dessus que je te laisse !

 

 

49 commentaires sur “La Horde du Contrevent

Ajouter un commentaire

  1. Merci ! Enfin quelqu’un de censé sur la classification de ce livre 😂 adorant la SF mais détestant la fantasy, autant te dire que j’ai fini extrêmement déçu quand j’ai tenté de le lire. Tenté, oui, car j’ai essayé pendant plus d’un mois, le recommençant plus d’une fois sans jamais réussir à passer le cap de 150 pages. C’est un sacré travail littéraire, mais ça ne m’a pas happé comme je l’espérais et comme on me l’avait affirmé. Je suis passé à côté, alors j’admire les personnes qui vont au bout 🙂

    J'aime

    1. Ah zut, oui tu devais pas t’attendre à ça… Je pense que j’aurais pu faire comme toi si j’avais pas décidé d’y consacrer une journée pour vraiment avancer dans l’histoire, parce qu’à coup de quelques pages par-ci par-là c’est difficile de rentrer dedans !

      J'aime

      1. J’ai tenté sur une soirée et finalement, j’avais préféré aller dormir tôt… Oups ! Et comme ce n’était pas mon livre, j’ai fini par culpabiliser de le garder si longtemps et l’ai rendu à mon amie dont le visage était défait de voir que je n’avais pas aimé :’)

        Aimé par 1 personne

  2. ce livre me fait tellement peur , mais il donne aussi tellement envie mais moi qui ai déjà du mal à lire des romans de fantasy parce que trop complexe , je risque de me perdre complètement ! un jour peut-être …

    J'aime

    1. Je te comprends! En tout cas je te conseille d’en lire d’autres entre-deux si tu as besoin de t’habituer au genre 🙂 Et puis essaie de passer le cap des 200 premières pages, pour être un peu plus au coeur du truc 🙂

      J'aime

  3. Je te rejoins totalement sur le marque-page qui est un vrai confort de lecture : ceux qui ne l’ont pas ont grand intérêt à s’en créer un car ça doit être invivable autrement ! Pour ma part, j’ai adoré. Moi aussi, j’ai eu du mal à l’entrée dans l’univers mais j’ai accepté de ne pas avoir toutes les réponses tout de suite et c’est allé de mieux en mieux ! Ce livre m’a beaucoup apporté, tant au niveau de l’histoire que philosophiquement et stylistiquement ^^
    Quand au genre, je te rejoins aussi : pour moi, c’est une vraie hybridation SF-fantasy !

    J'aime

    1. Oui je crois qu’on est forcés d’accepter de ne pas avoir toutes les clés en main si on veut apprécier cette lecture ^^ j’en ressors quand même un peu frustrée d’etre passée vite sur certains points, mais c’était volontaire, j’avais besoin d’une vue d’ensemble avant d’absorber les petits détails. Je le relirai dans un an ou deux, je verrai ce que ça donne !

      Aimé par 1 personne

        1. Oui, et à entendre l’auteur il a vraaaaiment été chercher certains trucs très loin ^^ quand je lis l’interview et des passages comme « je pourrais montrer dans une autre interview comment le lien, qui est le second grand axe philosophique du livre (le premier est le mouvement, vous l’avez compris) traverse l’épaisseur du livre (il y a un style lié et délié, une continuité narrative et des ellipses brusques, des personnages porteurs du lien, d’autres là pour les couper, etc.) », je me dis que je suis passée à côté de pas mal de choses 😛

          J'aime

  4. Je me souviens l’avoir lu pour la première fois alors que j’étais hospitalisé. Je crois que ça m’a aidé à supporter. Pourtant je m’étais habitué aux changements de narrateurs avec La Compagnie Noire de Glen Cook mais rien ne prépare à la Horde. C’est super-difficile de rentrer dedans je trouve, et le pire, c’est que j’avais compris comment ça allait se finir très tôt. Du coup encore maintenant, je ne sais pas quoi penser du bouquin.

    J'aime

    1. J’ai aussi lu la Compagnie Noire, mais c’est effectivement encore bien autre chose ! 😉 Je vois ce que tu veux dire, et je comprends tout à fait qu’il puisse paraître opaque pour pas mal de gens. J’ai fait cette première lecture un peu en force pour piger l’intrigue (à peu près haha), mais je sens que beaucoup de choses m’ont échappées, j’attends une relecture dans quelques temps pour me faire un avis plus définitif 🙂

      J'aime

    1. Haha j’ai cru comprendre que pour toi ça s’était pas trop bien passé 😉 Mais je peux tout à fait comprendre ! Si je l’avais pas lu quasiment d’un coup, je crois que j’aurais abandonné. C’est sacrément dense et ça peut en devenir carrément frustrant 🙂 Mais j’ai quand même envie d’y retourner une fois pour comprendre ce que j’ai manqué !

      J'aime

  5. Ton article confirme mon impression : ce livre est sûrement très intéressant, mais j’le sens pas trop…
    Par contre, je suis assez intéressée par son adaptation BD qui va sortir sous peu. Ça me semble un bon compromis pour rentrer dans l’univers avec plus de facilité. J’espère que des blogueurs en feront un retour, que je sache si ça vaut le coup ^^.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, la version BD peut être pas mal, d’autant que la très faible présence de descriptions rend l’immersion plutôt difficile, alors en images ça a l’air chouette 🙂
      Si je me la procure en tout cas, je te donnerai des nouvelles !

      J'aime

  6. Pas aimé du tout. cela m’a gonflé de manière incroyable! !!
    Visiblement le texte n’était pas fait pour moi, même si je reconnais le travail fait dessus. Tout cette recherche par rapport au vent est excellent, en revanche, les symboles pour les noms des personnages, j’ai trouvé cela un peu hautain. Bref, j’ai mis un temps énorme à le lire. LOL

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui j’avais cru comprendre en lisant tes commentaires sur d’autres chroniques 🙂
      Haha oui, surtout qu’il a passé du temps à choisir des symboles qui représentent le caractère du personnage, ou un trait physique,… ça va loin 😉
      Je comprends ! Je pense que c’était vraiment une bonne chose que j’aie du temps devant moi et que je l’avale sans trop attendre, sinon j’aurais probablement fait une indigestion. Ce texte est vraiment très dense…

      Aimé par 1 personne

      1. je rejoins l’avis du lutin, ça a été une lecture très compliquée chez moi aussi. En plus ma version était un epub donc sans ce foutu marque page – heureusement je l’ai trouvé scanné sur le net car sinon paye tes complications xD

        Bref, un exercice de style à découvrir pour se faire un avis, mais ce n’est vraiment pas un livre dont je garde un bon souvenir ^^;

        Aimé par 1 personne

        1. Yep, tu m’en avais parlé et je peux tout à fait comprendre 🙂 Je crois que ça m’a bien aidé de le lire vite et de ne pas m’arrêter sur chaque concept inconnu, je passe à côté de certains trucs mais j’ai pu en ressortir la trame principale qui m’a bien plu et j’aurai toujours l’occasion d’y revenir dans une prochaine lecture 🙂 Navrée de t’avoir rappelé de mauvais souvenirs 😛

          Aimé par 1 personne

  7. Il est dans ma PAL en grand format (sans super marque-page apparemment, je pense que je vais peut-être me le fabriquer!), mais je le garde précieusement pour l’instant…je suis sûre de le lire un jour, il m’attire énormément et ce que tu en dis encore plus !

    Aimé par 1 personne

  8. Aaaaah, ce livre ! On me l’a offert il y a quelques années et comme toi j’ai ramé sur une centaine de pages avant de réussir à rentrer dedans. Mais une fois dedans je l’ai tout bonnement dévoré. Par contre je me pose la même question que toi sur la classification du roman.

    Aimé par 1 personne

  9. Hello ! J’ai adoré La Horde du Contrevent, et j’ai exactement ressenti la même chose que toi quand tu dis :  » J’étais tentée de dire que j’aurais préféré étaler l’histoire sur plusieurs tomes, plus tranquillement, avec des explications plus détaillées sur l’univers, mais avec le recul je trouve que tel quel, il donne vraiment un effet de vent très violent : en le lisant, j’avais l’impression que quelqu’un me racontait une histoire très fort et très vite, en me plaquant un ventilateur surpuissant dans la figure. »
    C’est une lecture très ardue et je connais beaucoup de gens qui n’ont pas « réussi » à le lire jusqu’au bout. En tout cas, comme toi, je compte bien le relire d’ici quelque temps, pour apprécier d’autres aspects de l’univers… ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Cette impression était tellement forte pendant ma lecture, j’étais sûre que je ne pouvais pas être la seule à l’avoir vécu comme ça ! 😉
      Oui je crois qu’il vaut mieux le lire plusieurs fois si on veut vraiment comprendre cet univers… En tout cas ça peut en valoir la peine 🙂
      Tu pourrais me donner le nom de ton blog ? 🙂 J’ai essayé de suivre le lien de ton pseudo mais il n’est plus valide…

      J'aime

  10. Je fais partie de ceux qui ont adoré ! J’aime beaucoup ta métaphore avec les couches de couleur successives d’une imprimantes photo, elle est lumineuse !!! Alors même si je n’ai eu qu’une vision monochrome pour l’instant, j’ai été tellement ébouriffée, que je le relirai autant de fois qu’il le faut pour avoir la version finale la plus colorée possible _
    Merci pour le déferlement de souvenirs ravivés 😉

    Aimé par 1 personne

  11. Ce livre prend tout son sens quand on place en miroir l’importance de la quête avec sa finale inutilité. Un des meilleurs livres français avec Gagner la guerre.
    Le style est parfois lourd voire pompeux mais les pages renferment une richesse rare ! Vraiment à lire une fois au moins.
    #teamCaracole

    Aimé par 1 personne

    1. Tout à fait ! J’évite de parler des fins dans mes chroniques pour ne pas spoiler, mais c’est vrai qu’elle est assez dingue… Il faut que je lise Gagner la guerre, encore !
      Totalement team Caracole aussi 😀

      J'aime

  12. Salut 🙂 Je découvre ton blog à travers cet article.
    Ouah ce livre ne laisse effectivement personne indifférent ! Merci pour la précision de la classification Fantasy, ça m’évitera d’être déçue moi qui ne suis pas fan de ce genre. Le côté Ovni littéraire m’attire, même si j’ai peur de ne pas accrocher ! On verra bien, en tout cas merci pour ton avis

    Aimé par 1 personne

    1. Alors bienvenue !! 🙂
      C’est un livre vraiment unique, oui ! Très dense, très travaillé, mais qui peut s’avérer assez opaque.. En tout cas je pense que ça vaut la peine de le tenter ! Et j’espère que tu reviendras me dire si tu le lis 🙂

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :