[Sélection] Trois romans d’introspection

Je tente un nouveau format aujourd’hui, puisque j’avais envie de te parler de plusieurs lectures récentes qui me semblaient graviter autour d’un même thème, et qu’il m’a paru intéressant de te les présenter ensemble. Et ce thème, tu l’as compris, c’est l’introspection, la découverte de soi, tant à l’adolescence qu’à l’âge adulte. Mais ne brûlons pas les étapes, attaquons directement avec les livres concernés.

Haruki Murakami – La ballade de l’impossible

Résultat de recherche d'images pour "la ballade de l'impossible"Le mois dernier, je me suis lancée dans la lecture de La ballade de l’impossible, un classique de Murakami que je n’avais encore jamais lu. Tu le sais peut-être déjà, j’ai énormément d’estime pour son travail et ce roman est déjà le cinquième que je lis (après Kafka sur le rivageChroniques de l’oiseau à ressortL’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pélerinage qui fit l’objet de ma toute première chronique et les 1Q84). Comme L’incolore Tsukuru, on s’éloigne de l’atmosphère onirique et mystérieuse si propre à l’écrivain et on s’ancre dans la vie réelle pour suivre le jeune Watanabe dans sa vie d’étudiant, entre la douce Naoko, qui a la santé fragile et se retire dans un centre pour soigner sa dépression, et la dynamique Midori qui a perdu sa mère et vient bousculer son quotidien.

Ce livre est un très bel hommage à l’adolescence. Je n’ai pas été autant chamboulée que pendant mes précédentes lectures, mais je n’ai rien à lui reprocher : peut-être que la narration à la première personne m’a empêchée de retrouver totalement la pudeur et le détachement qui me plaisent tant dans sa plume, mais je l’ai quand même lu quasiment d’une traite, comme dans une bulle, avec l’impression de retrouver un vieil ami qui n’a heureusement pas changé. Sur le sujet des relations humaines, L’incolore Tsukuru est un cran au-dessus selon moi, mais c’est peut-être uniquement parce que je l’ai lu d’abord. En bref, je ne sais pas si je recommande La ballade de l’impossible comme porte d’entrée dans l’univers de Murakami, mais on y retrouve beaucoup de ses codes, c’est beau, c’est doux, c’est délicat, c’est dénué de tout jugement et une fois de plus je n’ai pas été déçue du voyage.

Patrick Ness – Release

Résultat de recherche d'images pour "patrick ness release"

Après avoir lu et adoré Quelques minutes après minuit, fruit d’une collaboration pas tout à fait prévue entre Siobhan Dowd et Patrick Ness, j’ai eu envie de lire un autre livre de Patrick pour voir ce dont il était capable en solo. C’est donc un peu par hasard que j’ai acheté Release (qui n’est pas encore traduit en français puisqu’il est sorti cette année) et oh là là, je ne regrette pas.

Dans Release, on suit une journée de la vie d’Adam Thorn, un adolescent d’une petite ville des USA qui jongle tant bien que mal entre ses parents très impliqués dans la vie religieuse locale et son homosexualité qu’il n’est pas encore prêt à assumer publiquement. Dans cette journée, les mauvaises nouvelles vont s’accumuler, les vérités vont éclater et les relations qu’il a avec son frère, ses parents, sa meilleure amie, son patron, son copain et son ex vont changer radicalement. En plus de ça, en parallèle, une mystérieuse jeune fille parcourt la ville, semant le chaos et la désolation alors qu’elle réclame vengeance pour son propre meurtre…

J’ai retrouvé toute la puissance et la justesse des mots qui m’avaient déjà fait chavirer en lisant Quelques minutes après minuit. Je me suis immédiatement attachée à Adam, je suis passée par toutes les émotions possibles à ses côtés et j’ai vraiment vécu cette journée avec lui. Tous les personnages sont écrits avec beaucoup de soin, ils sont tous cohérents et profondément humains, et à aucun moment je n’ai ressenti les grosses ficelles de la littérature jeunesse qui ont tendance à me faire lever les yeux au ciel. Au contraire, Patrick Ness sait de quoi il parle (étant lui-même gay, comme on le comprend dans la postface) et on sent toute la tendresse qu’il met dans cette histoire, c’est vraiment réussi à tous les niveaux. La deuxième trame narrative est plus étrange, fantastique, avec cette jeune fille suivie par un faune, ça peut déconcerter les plus pragmatiques d’entre nous mais pour moi ça rajoute un peu de magie à l’ambiance du livre et ça souligne l’idée de libération, de relâchement (« release »), le mélange des deux atmosphères m’a totalement emballée. Bref, un beau coup de coeur assurément.

Au passage, le nom de la meilleure amie d’Adam, Angela Darlington, a été gagné aux enchères pour verser de l’argent à une association soutenue par Patrick Ness, « Diversity Role Models« , qui combat l’homophobie dans les écoles.

Virginia Woolf – Mrs Dalloway

Résultat de recherche d'images pour "mrs dalloway"

Toujours dans la postface de Release, Patrick Ness dit s’être fortement inspiré de Mrs Dalloway de Virginia Woolf et de Forever de Judy Blume. Je n’avais lu ni l’un ni l’autre, et j’ai trouvé très facilement Mrs Dalloway puisqu’il date de 1925 et qu’il est désormais dans le domaine public. J’avais déjà beaucoup entendu parler de Virginia Woolf sans pour autant posséder ses livres, c’était donc l’occasion et je viens tout juste de le terminer.

Comme dans Release, on vit une journée de la vie de Clarissa Dalloway, qui par contre a une cinquantaine d’années et vit dans les quartiers huppés de Londres pendant l’entre-deux guerres.  Cette journée sera l’occasion pour elle de revenir sur sa jeunesse, de remettre en question ses choix de vie et de retrouver des vieilles connaissances qui la plongeront dans son passé.

Le processus d’écriture est assez fascinant : si Mrs Dalloway était un film (d’ailleurs, le film existe, mais je ne suis pas sûre de ce qu’il vaut) ce serait un très long plan-séquence, où la caméra se balade d’un personnage à l’autre en attrapant ses pensées au vol. Concrètement, on commence dans la tête de Clarissa lorsqu’elle sort de chez elle le matin, puis elle croisera quelqu’un qu’on va suivre un moment, pour se retrouver dans l’esprit de quelqu’un d’autre, revenir à Clarissa, etc. Pas de chapitres donc, aucun découpage, et ce choix de présentation offre un incroyable éventail de personnalités et de vies différentes, qui dépeignent avec délice cette époque et ce lieu. Le niveau d’anglais est un peu costaud, mais j’ai beaucoup aimé me plonger dans le passé aux côtés de Clarissa qui a abandonné celui qu’elle aimait pour épouser un meilleur parti, et qui se rend compte aujourd’hui qu’elle est peut-être passée à côté de sa vie, qui s’interroge sur son besoin d’organiser les plus belles fêtes et qui repense à cette fille qu’elle a probablement aimé autrefois… Parmi les autres personnages de toutes classes sociales, on trouve entre autres un ancien soldat encore hanté par les horreurs des combats et qui ne parvient pas à se réadapter au monde, sous les yeux désespérés de sa femme qui ne sait pas comment gérer la situation. Beaucoup de thématiques, effleurées ou approfondies, toujours avec la délicatesse et la classe très british, et bien évidemment une bonne couche de critique de la société et de ses faux-semblants font le sel de ce petit roman que je te recommande si tu aimes les classiques.

Bref, dans ces trois romans que j’ai savourés comme des bonbons, on s’interroge sur ses choix de vie, passés ou futurs, et on essaie de trouver sa place dans son environnement. Je te recommande chaudement ces lectures, parfaites pour de longues soirées d’automne sous un plaid moelleux et avec un bon thé. Pour compléter ce tableau, je te propose « Oviedo » de Blind Pilot, une chanson toute en nostalgie et en mélancolie, que j’écoute en boucle à cette période de l’année et qui me réchauffe le cœur avec sa mélodie si douce.

59 commentaires sur “[Sélection] Trois romans d’introspection

Ajouter un commentaire

    1. Si tu lis « Quelques minutes après minuit », prévois les mouchoirs ^^ Mais c’est très beau, et « Release » aussi ! (Et la couverture est effectivement très belle 😀 ) Je te les conseille vivement tous les deux ❤

      J'aime

  1. Quel chronique ! J’ai qu’un envie c’est de me plonger dans les trois bijoux que tu nous a présenté ! ça correspond tout à fait à ce que je cherche en ce moment comme lecture. Un grand merci pour les découvertes !

    Aimé par 2 personnes

    1. Ohh merci ❤ J’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire, j’avais vraiment envie de transmettre la douceur et la beauté de ces trois livres, alors ce genre de commentaires ça me ravit 🙂 J’attends de tes nouvelles dans ce cas 😉

      Aimé par 2 personnes

  2. Ca m’emmerde pour le bouquin de Murakami, j’en ai déjà deux à lire (dont une saga), donc ce sera pas pour tout de suite…

    Concernant Mrs Dalloway, je dois avouer que ça me fait très peur car j’ai eu énormément de mal à lire Une chambre à soi, qui est pourtant une référence dans le milieu féministe mais… oui mais non. Un jour, peut-être.

    En tout cas, c’était un article avec un concept intéressant 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. T’as lesquels dans ta liste du coup ? 🙂
      C’est un style assez particulier quand même, je n’ai pas lu « Une chambre à soi » mais il faut rentrer dans l’ambiance si tu veux apprécier « Mrs Dalloway », parce qu’il n’y a pas vraiment d’action à proprement parler 🙂 Mais si tu arrives à le lire sur un laps de temps assez court, il peut être assez percutant !
      Merci beaucoup 😀

      Aimé par 1 personne

          1. Après ma déception avec Kafka sur le rivage, il ne vaut mieux pas 😛
            J’avais commencé 1Q84 il y a quelques années sans l’avoir terminé et j’avais beaucoup aimé, je sais que beaucoup ont été mitigés sur cette lecture, mais je suis optimiste 🙂 (même si c’est plus lent et long !)

            Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai lu que le dernier, il y a quelques années, qui avait été un véritable coup de cœur! Depuis, j’ai toute la bibliographe de Virginia Woolf qui m’attend sagement dans ma PAL.
    J’aime beaucoup Murakami, même si je n’ai lu que trois de ses œuvres et je serais curieuse de découvrir celui-ci (surtout que je l’ai en liseuse si je ne me trompe pas!).
    Quand au dernier, merci beaucoup d’en parler, je ne savais pas qu’il avait sorti un nouveau roman et je serais plus que curieuse de le lire! Je vais par contre attendre la traduction française, en espérant qu’elle ne tarde pas trop!
    Et très jolie musique, je ne connaissais pas.
    En tout cas, je valide ce nouveau format d’article!^^

    Aimé par 1 personne

    1. Ohh merci beaucoup, ça me fait super plaisir ! Je ne sais pas si je relirai tout de suite du Woolf (en VO c’est beau mais c’est costaud quand même) mais celui-ci m’a beaucoup plu 🙂 et Murakami c’est vraiment une plume qui m’embarque à tous les coups, je n’ai aucune objectivité 😉
      Je te conseille vivement Release ! Il est abordable en anglais si tu te sens capable, mais vu le succès de Quelques minutes après minuit je pense qu’ils ne vont pas trop tarder avant de le traduire 🙂

      J'aime

    1. Par hasard en fait ! J’ai lu Murakami il y a un petit mois et j’étais pas sûre d’avoir assez à dire pour en faire une chronique, et quand j’ai lu Release je me suis dit que ce serait chouette d’associer les deux, et vu que dans Release il conseillait Mrs Dalloway j’ai voulu faire d’une pierre trois coups ^^

      Aimé par 1 personne

  4. Sympa, comme « format »… J’aime beaucoup aussi Murakami, découvert avec Kafka sur le rivage. La ballade de l’impossible m’avait plu, mais je n’en ai pas gardé un souvenir impérissable. Quant à Mrs Dalloway, ah, un grand moment de lecture, qui nous immerge dans l’esprit des personnages..

    Aimé par 1 personne

    1. Kafka sur le rivage est un de mes préférés jusqu’à maintenant ! 🙂 et Mrs Dalloway m’a beaucoup plu aussi, c’est assez fascinant de voir tout ce qu’elle arrive à transmettre en peu de pages !

      J'aime

  5. Il faudrait vraiment que je découvre Virginia Woolf, je n’en ai pas encore eu l’occasion. Mais Murakami, oui, Avec Au sud de la frontière, a l’ouest du soleil, que j’avais trouvé très poétique, et le personnage se remet énormément en question. J’avais été touchée par cette lecture, elle était très agréable, et du coup tu me donnes envie de découvrir La balade de l’impossible aussi.

    Aimé par 1 personne

    1. « Au sud de la frontière.. » est dans ma liste, je me réjouis de le lire ! Oui, Murakami c’est l’expert pour les personnages qui doutent beaucoup, La ballade de l’impossible et L’incolore Tsukuru sont imprégnés par ça aussi ! Je te recommande les deux du coup 🙂

      Aimé par 1 personne

  6. Très intéressant, j’essaierai pourquoi pas Patrick Ness, ce n’est pas mon genre de lecture d’ordinaire mais il faut savoir changer pour être surpris ! Et Virginia Woolf reste aussi dans mes tablettes. J’avais lu « Une chambre à soi » qui m’avait beaucoup plu, mais il s’agit d’un essai et non d’un roman.

    Aimé par 1 personne

  7. Je n’en ai lu qu’un sur les trois, celui de l’amie Woolf et très clairement, je n’ai pas apprécié la lecture. Peut être cette absence de découpages dont tu parles, justement. Le tout est très obscur, trop dense et du coup avec un côté impénétrable qui m’a découragé en cours de route plus d’une fois (et puis bon, j’ai pas trouvé le personnage principal véritablement passionnant non plus)(c’était ptêtre voulu cela dit ?). Je l’ai terminé tout de même (je déteste abandonner un livre au milieu), mais la lecture a été identique à celle de « Mme Bovary » de Flaubert : longue, lente et douloureuse.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux comprendre, c’est assez particulier comme narration 🙂 Et j’ai jamais lu Mme Bovary en entier, mais je m’étais aussi dit que ça devait être dans le même genre ! Pas spécialement apprécié Clarissa non plus remarque, j’ai beaucoup plus aimé Peter et Sally !

      Aimé par 1 personne

  8. Je n’ai pas lu le Murakami que tu présentes mais il me tente énormément, surtout après en avoir découvert ta chronique ! J’avais lu mrs Dalloway mais c’était il y a tellement longtemps que je m’en souviens très très peu.

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu aimes Murakami, je te le recommande clairement 🙂 ce n’est peut-être pas celui qui me restera le plus en mémoire mais il a une vraie constance dans la qualité de sa plume je trouve !

      J'aime

  9. J’avais adoré Quelques minutes après minuit ! L’écriture de l’auteur J’en perds mon latin. Release me tente donc énormément !
    Mrs Dalloway me tente bien aussi. Je n’ai encore jamais lu Virginia Woolf (ça doit faire trois mois que j’attends Une chambre à soi à la médiathèque, je crois que l’emprunteur a décidé de le garder ad vitam aeternam).
    Ps – la musique est géniale, j’approuve. J’adore.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui oui oui, fonce pour Release ! Je pense que ça va te plaire 🙂 et Virginia woolf, j’ai trouvé cool de le lire après pour voir de qui Patrick Ness s’était inspiré 🙂
      Aww trop contente que tu aimes Blind Pilot 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. J’aime beaucoup ce nouveau format ! Un podium par thème, c’est excellent comme idée !!!
    C’est drôle que tu utilises le terme « comme dans une bulle » pour parler de La ballade de l’impossible ! Cela me rappelle une de mes toutes premières chroniques : http://lup-appassionata.blogspot.fr/2014/12/la-ballade-de-limpossible-de-haruki.html
    Mais c’est une sensation que je retrouve souvent avec Haruki Murakami (10 au compteur, et un en route à ce jour), le temps s’arrête quand je le lis ^_^
    Je note les deux autres lauréats avec grand intérêt , merci 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je viens d’aller lire ta chronique, effectivement on est sur la même longueur d’onde 😀 Murakami a vraiment ce don de m’envoûter, je suis bien contente d’avoir encore beaucoup de ses livres en réserve ! Et je me réjouis de savoir ce que tu penseras des deux autres 🙂

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :