Silo (trilogie)

Hugh Howey, 2012

silo.PNG

J’ai déjà eu droit à plusieurs beaux coups de coeur depuis le début de l’année, mais ça faisait longtemps que je n’avais pas été aussi absorbée par un livre, au point de l’ouvrir dès que j’avais cinq minutes devant moi. Silo a été pour moi une de ces histoires qui restent, qui marquent, qui sont toujours dans un coin de ta tête et que tu pourrais lire sans t’arrêter. Trois beaux bouquins, dans les 1500 pages en tout, mais quel plaisir !

Je vais essayer d’en dévoiler le moins possible dans le résumé, parce que les informations sont distillées tout au long des bouquins et ça vaut la peine de les découvrir au fur et à mesure. La situation de départ, c’est un groupe de gens qui vit dans un silo géant, une immense structure cylindrique sans ouverture sur l’extérieur. Pour naviguer à travers la centaine d’étages, il faut emprunter un immense escalier en spirale, dans des voyages qui peuvent parfois durer plusieurs jours. Tout en haut du silo, une caméra retransmet les images des alentours dévastés. Le cadre est posé, je ne te dis rien de plus.

Il faut quand même que je mette un avertissement avant de déverser mon enthousiasme pour ces livres : je ne crois pas qu’ils peuvent plaire à tout le monde, et ce que je vais relever comme des qualités peut tout à fait se transformer en défauts selon les attentes de chacun. Mais bon, je ne suis pas là pour émettre un avis objectif alors te voilà prévenu !

Un point qui soulève souvent des remarques dans les retours que j’ai pu lire mais qui m’a vraiment plu, c’est le rythme. C’est une histoire qui prend son temps, qui s’installe progressivement, et la description des scènes fait que j’avais des images vraiment précises en tête tout au long de ma lecture. Là où certains disent s’ennuyer ou en tout cas trouver le temps long, j’ai pu m’immerger follement dans cette ambiance, dans ce silo bien mystérieux, et j’ai adoré que ça n’aille pas trop vite. D’ailleurs, on a régulièrement des révélations et des retournements de situation, ne crois pas que c’est une saga contemplative ! Des événements, il y en a bien assez à mon goût, et racontés pile poil au rythme qui me convenait pour ce genre d’histoire.

Un autre aspect que j’ai vraiment apprécié, c’est qu’on soit dans de la science-fiction pas trop technique : on n’est pas envahis de gadgets révolutionnaires et de nouvelles technologies incompréhensibles qui entraînent de longues explications théoriques et mécaniques. Ce futur-là est plutôt un futur de régression, d’agriculture et de marche à pied, avec quand même quelques éléments futuristes mais pas envahissants pour le lecteur. Et puis, on en sait aussi peu sur l’état de la planète que les personnages du livre : du coup, quand il faut amener un aspect technologique nouveau, on reçoit les explications en même temps qu’eux, je dirais que c’est de la SF plus accessible pour les novices que des space opera qui nous demandent parfois de tout comprendre sur le tas.

Pour autant, je trouve que l’univers de ces livres est vraiment complet. A la fin du premier tome, on a pas mal de questions en suspens, mais j’ai pour ma part trouvé toutes les réponses dans les deux tomes suivants. C’est à la fois riche, construit, surprenant et pas trop complexe, donc encore une fois : ça se lit facilement, c’est une jolie porte d’entrée dans les romans de science-fiction et je trouve que le tout a été fait intelligemment  pour qu’on comprenne bribe par bribe, en même temps que les héros, de quoi cet univers est fait et comment il a été conçu.

Au niveau des personnages, on a entre autres un très chouette exemple de femme forte et indépendante, ça fait toujours plaisir. De manière générale, tous sont assez agréables à suivre, ils font des erreurs, ils ont des doutes, ils remettent en question l’ordre établi, bref ils font le job. Je t’avoue que j’ai été plus marquée par l’ambiance et le silo en lui-même que par ses habitants, mais j’ai vraiment aimé Juliette, Solo et les autres.

Pour la petite histoire, le découpage des livres n’est pas anodin : à la base, Hugh Howey n’avait écrit qu’une première nouvelle, qui correspond aux premières pages du tome 1 et qu’il avait publiée sur internet. Avec les retours positifs, il en a ensuite publié d’autres, avant d’aboutir à ce premier livre qui a été auto-publié, puis repéré par une maison d’édition. Et effectivement, le premier tome se concentre successivement sur trois séries de personnages, mais l’enchaînement se fait de manière très fluide et c’est une histoire qui méritait de s’étaler sur une trilogie pour prendre le temps, pour tout poser calmement et pour étaler les rebondissements et leur de donner plus d’impact.

Bref, je pense que tu pourrais lire ailleurs des chroniques totalement inverses, qui reprocheraient la lenteur, le manque d’informations techniques et le côté « amateur » d’un homme qui « à la base n’est même pas écrivain » (si si, j’ai lu ça plusieurs fois, même si l’auto-édition est loin d’être remplie de guignols si tu veux mon avis), mais tous ces ingrédients ont merveilleusement bien fonctionné sur moi et si on m’annonçait aujourd’hui trois nouveaux tomes dans ce silo, je les achèterais dans la seconde !

Pour ceux qui ont adoré le premier tome et hésitent à continuer, je dirais qu’effectivement, le premier est mon préféré parce qu’on a l’effet de surprise et l’immersion la plus forte, mais les deux derniers tomes se défendent bien et savent se renouveler, donc je trouve que ça vaut bien la peine d’avoir la vue d’ensemble. Bref, je t’encourage vraiment à essayer, en espérant que ça te plaira autant qu’à moi !

J’ai déjà sorti ma carte Tom Rosenthal dans un tag, mais là c’était beaucoup trop approprié pour que je passe à côté. Je te propose donc « Go Solo », en hommage à Solo donc, et au silo, et au thème, enfin tu vois. J’aime beaucoup cette chanson, des fois je me mets la version qui tourne en boucle pendant 1h quand je travaille et ma foi, ça passe tout seul.

 

24 commentaires sur “Silo (trilogie)

Ajouter un commentaire

  1. J’avais beaucoup aimé le premier, pour son ambiance très singulière. Au niveau du rythme, je ne trouve pas que cela soit particulièrement lent. Moi, ça me va comme ça. Par contre j’ai moins aimé les deux suivants. Mon problème avec Origines est que je ne crois pas à l’origine des silos. C’est un peu trop abracadabrantesque pour moi. Et sur Générations, la magie du premier n’est plus là, même si il y a des bons moments et une fin très satisfaisante.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je vois ce que tu veux dire ! J’ai quand même été captivée jusqu’au bout, je pense que ça a aidé de les lire d’une traite et j’ai quand même beaucoup aimé les rebondissements du dernier tome 🙂 Pour le côté réaliste, c’est clairement tiré par les cheveux mais ça reste «  » »possible » » » (plein de guillemets haha), quand on a beaucoup d’argent et qu’on a des tendances mégalo… 😉

      J'aime

  2. Un très grand merci pour tes mots !
    J’ai lu ton article car une dame dans le métro lisait le tome 2 et j’étais curieuse d’en savoir plus.
    Ta description de l’histoire me donne envie de découvrir cette trilogie. Et pourtant, je viens de loin en matière de science-fiction, j’ai eu une très mauvaise expérience (au point d’en faire des cauchemars) à l’adolescence sur la lecture de La Nuit des temps de René Barjavel. Mais pour cette trilogie, je veux bien retenter l’aventure.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi ! J’espère vraiment que ça va te plaire, je trouve que c’est effectivement de la SF facile d’accès 🙂 J’ai adoré La nuit des temps mais c’est un style bien différent, et sacrément dense je trouve, je peux comprendre que tu n’aies pas accroché !

      Aimé par 1 personne

  3. Effectivement, comme tu le dis, j’ai surtout lu des chroniques très mitigées dessus. Quand je devais offrir un cadeau à quelqu’un, la libraire m’avait proposé celui-là et je ne l’avais pas pris car je me méfiais…

    C’est quand même rassurant et agréable de lire une opinion positive dessus 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Allez vendu!!
    Je pense quand même qu’il a des chances de me plaire, les ingrédients qui s’y trouvent me séduisent déjà.
    Pour le un, je le pense vraiment, ensuite, je verrai si je poursuis ou pas.

    Merci pour ce repérage!!! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Chouette, une bloggeuse qui publie sur la trilogie entière !!!
    Pour ma part, j’ai lu le tome 1 il y a deux ans environ, et le deuxième est dans ma PAL.
    En gros, oui le rythme du bouquin m’avait vraiment déplu, mais je restais accroché car le huis-clos, les personnages, l’intrigue… sont vraiment captivants. Le personnage principal, femme forte et indépendante comme j’aime, ainsi que tous ceux qui gravitent autour d’elle et dont la survie n’est jamais assurée, sont vraiment bien écrits.
    Je me replongerai dans les mois à venir dans cette saga, même si j’avais un avis assez mitigé sur le bouquin à l’époque, à cause, bien sûr, du manque de rythme (CQFD!)

    Aimé par 1 personne

    1. Haha cette histoire de rythme dépend vraiment de chacun je crois 🙂 Et c’est toujours difficile, je trouve, d’aller suffisamment vite pour ne pas ennuyer le lecteur, mais pas trop vite pour qu’on ait le temps de s’immerger dans l’histoire… Et si ça a très bien marché pour moi dans Silo, je comprends tout à fait que ce ne soit pas le cas de tout le monde 🙂
      Si tu avais des questions en suspens à la fin du premier, le 2 revient en arrière (à la construction) donc on découvre plein de choses aussi. Ca me frustrait parce que je voulais des nouvelles de Juliette, mais il est très intéressant aussi !

      J'aime

  6. J’ai lu toutes sortes d’avis dessus, ce qui le rend assez intriguant… Je pense que j’essaierai de le découvrir un jour, ta chronique donne bien envie 😀 Pour les longueurs c’est vraiment selon les bouquins, des fois ça ne me gêne pas du tout, d’autres fois si… Ce qui est vachement pratique pour se faire conseiller un roman aha

    Aimé par 1 personne

    1. Haha pour moi c’est pareil, il n’y a qu’un pas entre le rythme lent qui me permet d’être totalement dedans, et le rythme trop lent qui m’assomme ^^ J’aimerais bien avoir ton avis sur ces bouquins en tout cas ! 😀

      J'aime

  7. Tout comme toi, je me suis immergée dans cet univers et je n’ai pas ressenti de longueurs insupportables. J’ai vraiment vécu au rythme des personnages et ma lecture a aussi entraîné des moments de réflexions.

    Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :