[Rétrospective] Juillet

Juillet a été le mois de mon atelier d’écriture à la Distylerie, le mois où j’ai démarré Autant en emporte le vent (dont je suis totalement tombée sous le charme, mais que je lis sans me presser, j’en suis à peu près à la moitié) et le mois où j’ai décidé de mettre Suzette au régime strict après les folies de juin. Et ça fonctionne bien !

Les livres :

 

  • Stephen Baxter – Les Chroniques de Méduse
  • Tim Johnston – La descente
  • Jeanne Faivre d’Arcier – Les Encombrants
  • Laurence Fontaine – The Life Game
  • Viveca Sten – Au cœur de l’été
  • Peter James – Morte en mémoire vive
  • Camilla Grebe – Un cri sous la glace
  • Pierre Fankhauser – Sirius
  • Siobhan Dowd – A Swift Pure Cry

J’ai profité de mon atelier d’écriture pour lire Les Chroniques de Méduse, qui fait suite à la nouvelle Face-à-face avec Méduse et qui m’a vraiment beaucoup plu. La chronique est au programme, comme un bon paquet d’autres, ça viendra en temps voulu. J’ai aussi lu les trois polars du mois pour le Prix du Polar, une sélection sympathique mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable (pareil, je t’en parle bientôt). Sinon, j’ai lu deux romans que j’avais achetés 1€ pendant les soldes Bragelonne : The Life Game, un thriller qui m’est passé totalement au-dessus (de bonnes idées, pas très bien exploitées, ça m’a fait penser à Criminal Loft) et Les Encombrants, dont le propos était peut-être intéressant mais j’ai tellement détesté la plume que je n’ai pas pu apprécier ce livre.

Par contre, Meurtre en mémoire vive était bien sympa, Sirius m’a pas mal impressionnée et je viens tout juste de terminer A Swift Pure Cry que j’ai savouré comme un bonbon : là aussi, il faudra que je t’en reparle prochainement.

Les sagas :

 

De belles découvertes parmi les sagas ! Je range Meurtre à Canton dans cette catégorie puisqu’il fait partie de la série des enquêtes du juge Ti, et je t’encourage à découvrir ce polar inspiré des codes chinois anciens. J’ai aussi adoré Le brasier, lu avec Isa, la suite du Tricycle rouge qui nous avait tellement plu (on t’en parle très vite). Et j’ai aussi terminé la saga des Soeurs Carmines avec Cha’, je vais enfin pouvoir t’en parler dans le cadre du Prix de l’Imaginaire !

Les services de presse :

 

  • Guillaume Prié – Le poème dont vous êtes le héros
  • Joseph Kochmann – Mute
  • Ana Kori – Hazadef, le crépuscule des Dhals
  • Philippe Aurèle Leroux – Dans l’ombre du Lycaon

De jolies découvertes du côté des auto-édités sur SimPlement en juillet, dans des genres radicalement différents.

Guillaume Prié – Le poème dont vous êtes le héros

xcover-1320

Ne te laisse pas berner par le titre, ce n’est pas un livre-jeu, ni un recueil de poésie. Dans Le poème dont vous êtes le héros, on suit plusieurs personnages, qui pourraient être ton voisin, ton oncle ou ton meilleur ami et qui se retrouvent à la croisée des chemins. Ils doivent faire un choix pour donner une nouvelle direction à leur vie, et c’est en toute simplicité que Guillaume Prié fait l’éloge de ces héros du quotidien.

Globalement, c’est un livre très doux, qui peut parler à tous et qui donne le sourire. Agrémenté de petits poèmes au début de chaque chapitre (qu’on retrouve dans leur version intégrale à la fin), il s’organise sous forme de roman choral et saute d’un personnage à l’autre avec beaucoup de fluidité. Certains m’ont marquée plus que d’autres, j’ai regretté qu’il n’y ait pas plus de femmes, mais toutes les histoires ont leur intérêt et s’harmonisent sans difficulté. Bref, j’ai pris du plaisir à découvrir ce projet à cheval sur plusieurs genres, on sent qu’il a été pensé et mûri et le résultat dégage une grande bienveillance.

Joseph Kochmann – Mute

Changement d’ambiance, voilà un OVNI littéraire qui m’a énormément plu. C’est totalement barré, on perd tous nos repères et le cocktail d’humour et de suspense a terriblement bien fonctionné sur moi ! Je ne sais pas quoi dire pour te le résumer… On a un groupe d’adolescents qui tente de survivre dans un lycée démoniaque en plein désert, un cowboy amnésique et muet qui n’a jamais l’air de comprendre ce qu’il fait et des monstres étranges qui n’ont qu’un objectif : manger tout ce qui entre dans leur champ de vision.

Malgré ce qu’on pourrait croire, je ne qualifierais pas ce livre de roman jeunesse. Certains propos sont plutôt trash, et il faut un minimum de maturité pour apprécier les différents retournements de situation. En tout cas, j’ai adoré ce voyage improbable et cet univers aux règles uniques. Le personnage de Mute est extrêmement fort (et a dû être un casse-tête incroyable pour le rendre cohérent et intéressant), l’ambiance est folle et très originale, le scénario ne te laisse aucun répit et si j’ai moins accroché à la partie très « action » du milieu, je l’ai tout de même dévoré en quelques jours et j’ai vraiment hâte de connaître la suite !

Ana Kori – Hazadef, le crépuscule des Dhals

xcover-1868

Avec Hazadef, on se retrouve plongé dans une fantasy orientale tout à fait dépaysante, dans des intrigues fouillées et un univers sacrément riche. Au programme : des luttes de pouvoir, des complots, des peuples mystérieux et une jeune nana débrouillarde qui se retrouve propulsée dans un rôle qu’il lui faudra assumer quoiqu’il arrive.

Un cadre qui peut sembler un peu classique, mais qui a beaucoup d’arguments pour plaire : les codes de ce monde sont très originaux et bien pensés, l’atmosphère est plaisante aussi, et on a énormément de retournements de situation qui rendent la lecture fluide et rapide. J’ai été moins convaincue par la plume très factuelle, qui m’a plongée dans un rythme trop soutenu et m’a empêchée de m’identifier aux personnages, de comprendre leurs ressentis et de m’immerger dans cet univers pourtant alléchant, ce qui me fait penser qu’il plaira plus aux amateurs de fantasy jeunesse (à la manière de Manon Fargetton, qui m’a fait le même genre d’impression). Néanmoins, c’est un joli premier roman prometteur pour la suite.

Philippe Aurèle Leroux – Dans l’ombre du Lycaon

imageEt puis enfin, j’ai été contactée par Philippe Aurèle Leroux, dont j’avais beaucoup aimé L’empire des Chimères et qui m’a proposé de lire une nouvelle qui pourrait déboucher sur une suite de ce roman.

Une fois de plus, j’ai trouvé cette petite histoire très sympathique : j’étais contente de retrouver sa fantasy historique qui mêle empire romain et créatures fantastiques, et si j’ai apprécié de connaître déjà les personnages avant de démarrer Dans l’ombre du lycaon, j’imagine que ce texte peut tout à fait servir de porte d’entrée pour le roman. Tu peux d’ailleurs la trouver gratuitement sur son site, si la curiosité te prend !

On suit cette fois-ci l’histoire de la sœur de Brianna (une des héroïnes de L’empire des Chimères), Numeria, alors qu’elle tente de se reconstruire après un épisode particulièrement traumatisant. En parallèle, une série de meurtres sanglants secoue sa petite ville, sans que personne en trouve la cause. J’ai trouvé Numeria très sympathique, elle mériterait un tome qui lui soit consacré et l’histoire fonctionne bien en continuité avec L’empire. Ca m’a donné envie de revoir les autres personnages et de me plonger plus longtemps dans leur quotidien romain, j’espère donc que la suite verra le jour prochainement !

Evolution de Suzette :

  1. Stephen BAXTER – Les Chroniques de Méduse
  2. Siobhan DOWD – A Swift Pure Cry
  3. Jeanne FAIVRE D’ARCIER – Les Encombrants
  4. Laurence FONTAINE – The Life Game
  5. Robert van GULIK – Meurtre à Canton
  6. Vincent HAUUY – Le brasier
  7. Ariel HOLZL – Les Sœurs Carmines T3
  8. Peter JAMES – Morte en mémoire vive
  9. Pierre FANKHAUSER – Sirius
  10. Camilla GREBE – Un cri sous la glace
  11. Tim Johnston – La descente
  12. Viveca STEN – Au cœur de l’été
  13. Shanthi SEKARAN – Lucky Boy

Regarde-moi ça ! Ma brave Suzette a bien fondu puisqu’elle affiche un total de -7 livres par rapport au mois dernier (on reste à 130 titres, faut pas déconner, mais ça fait plaisir). Seuls ajouts ce mois-ci : les trois polars du Prix du Polar, le livre de Pierre Fankhauser que j’ai acheté à l’atelier d’écriture et un livre que j’ai reçu de Milady, Lucky Boy, qui sort en septembre et que je me ferai le plaisir de lire en août ! On est donc quasiment sur du zéro achat, je suis plutôt fière de moi !

 

 

17 commentaires sur “[Rétrospective] Juillet

Ajouter un commentaire

  1. Waaah bravo pour le régime de Suzette !
    J’ai très hâte de lire le dernier tome des Soeurs Carmines, mais en même temps, ça m’ennuie de finir cette saga…
    Je te souhaite de très jolies lectures pour le mois d’Aout ! =)

    Aimé par 1 personne

  2. Voilà un mois bien rempli ! Bravo pour la fonte de Suzette 🙂
    Tu as réussi à aller jsuqu’au bout des « Encombrants » malgré le style d’écriture qui ne te plaisait pas ? Chapeau. Maintenant, il faudrait que je me mette à cette série d’Ariel Holzl.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci, merci ! 🙂 Mh, oui, je l’ai terminé, mais un peu en diagonale je dois admettre. Je voulais voir si j’arrivais à passer par-dessus le style pour m’intéresser à l’histoire, mais finalement l’un comme l’autre m’ont laissée un peu froide. ^^’
      Oh mais oui, tente ! C’est très sympa 🙂

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :