[Sélection] Trois belles découvertes grâce à trois coups de cœur

Tu le sens, le titre foireux qui n’exprime pas du tout ma pensée ? (Tu n’imagines pas combien de fois je l’ai modifié). Ce que j’essaie de raconter donc, c’est que ces trois romans ont atterri chez Suzette (alias dans ma pile, tu commences à connaître le vocabulaire du coin) suite à d’autres lectures qui avaient été de vrais coups de cœur. C’est toujours délicat de remettre le couvert pour découvrir d’autres livres d’un auteur, et lorsque la lecture suivante est une déception, j’ai de la peine à faire une coupure nette entre les deux, et mon coup de cœur en est parfois terni.

Mais heureusement, ce n’est pas toujours le cas, et aujourd’hui je te présente donc trois lectures qui ont été motivées par un coup de cœur précédent, et qui se sont avérées très sympathiques aussi !

Vincent Hauuy – Le brasier (2018)

Résultat de recherche d'images pour "le brasier vincent hauuy"

C’est après le joli coup de coeur commun avec Isa pour Le tricycle rouge que nous avons décidé de lire la suite des aventures de Noah Wallace, qui est sortie en avril dernier. S’il n’est pas spécialement précisé sur la couverture qu’il s’agit d’un deuxième tome, je te conseille vraiment de commencer par Le tricycle rouge puisque les personnages sont les mêmes dans les deux romans.

Nous retrouvons donc Noah, Clemence et Sophie dans une enquête en tout cas aussi glauque que le premier opus, si ce n’est plus (oui, oui, c’est possible). Je suis embêtée pour te raconter l’histoire puisque ça reviendrait à spoiler partiellement le tricycle, donc sache simplement que si tu as aimé son premier thriller, tu as toutes les chances d’aimer celui-ci aussi.

Une fois de plus, la plume de Vincent Hauuy a fait mouche, et j’ai dévoré ce petit pavé en quelques jours. J’étais ravie de revoir nos trois compères, malgré les situations pour le peu difficiles qu’ils rencontrent dans cet opus. On en apprend plus sur eux (ce qui nous a plongées, Isa et moi, dans un labyrinthe d’interrogations qui seront -on l’espère- résolues dans les prochains tomes). Le rythme, toujours aussi haletant, fonctionne à merveille pour ce scénario qui fourmille de rebondissements. Un vrai page-turner, tu l’auras compris, et j’y retrouve tous les points forts du premier livre, pour mon plus grand plaisir. C’est décidé, je vais suivre Vincent de près, et j’attends déjà la suite avec impatience ! (Il y aura une suite, n’est-ce pas ? Il y a intérêt !)

Pour la chronique d’Isa, c’est par ici que ça se passe ! Et également une mention spéciale à Alec qui nous a follement donné envie de le lire.

Siobhan Dowd – A swift pure cry (2006)

Résultat de recherche d'images pour "a swift pure cry" Virage à 180°, nous voilà en Irlande profonde, où la jeune Shell vit une adolescence compliquée au milieu de ses jeunes frère et sœur dont elle s’occupe, son père qui a sombré dans l’alcoolisme depuis la mort de sa femme, le nouveau prêtre du village et, bien entendu, les autres jeunes de son école. Un cadre pas tendre, donc, et une histoire qui aborde des sujets très durs avec une belle sensibilité.

Depuis mon coup de cœur pour Quelques minutes après minuit, écrit par Patrick Ness mais d’après une idée de Siobhan Dowd (qui est décédée avant de pouvoir l’écrire), j’avais envie de découvrir la plume de cette auteure très appréciée dans le monde anglophone. Et je peux te dire que je ne regrette pas, parce que A swift pure cry m’a beaucoup touchée.

C’est un roman assez lent, qui adopte le rythme de cette campagne irlandaise et nous plonge de manière très immersive dans un quotidien rythmé par la foi catholique et les rumeurs de voisinage. Shell est très attachante, et au vu des événements qu’elle doit surmonter, j’ai vraiment eu peur que tout se termine très mal pour elle. Mais malgré le contexte parfois très violent, ce roman reste tendre et bienveillant jusqu’au bout, et les messages qu’il véhicule sont amenés avec beaucoup de subtilité. Au final, il n’a rien du roman young adult typique, il conviendra très bien aux adultes autant par la plume que par le propos. L’histoire est apparemment inspirée par des faits divers qui ont réellement eu lieu en Irlande (et je préfère te prévenir : ça fait froid dans le dos). De mon côté, j’ai savouré cette lecture, l’atmosphère est fantastique et déchirante, et j’en garde un excellent souvenir teinté de compassion pour cette héroïne courageuse et déterminée.

Stephen Baxter & Alastair Reynolds – Les chroniques de Méduse (2016)

C’est grâce au lutin que je me suis procurée les chroniques de Méduse, et s’il est dans cette sélection c’est parce qu’il répond à la nouvelle Face-à-face avec Méduse d’un autre grand nom de la science-fiction, Arthur C. Clarke. J’ai adoré cette nouvelle (que je n’ai jamais chroniquée parce que je suis incapable de pondre 1000 mots sur un texte de moins de cent pages) et découvrir que, vingt ans plus tard, deux grands auteurs s’alliaient pour en sortir une suite m’a beaucoup intriguée.

Sans entrer dans les détails de l’intrigue (qui est spécialement touffue), on est sur de la science-fiction qui s’étale énormément dans le temps, et qui retrace un pan fictif d’histoire de l’Humanité passant par une conquête spatiale et de l’intelligence artificielle joliment sophistiquée.

Des sujets assez classiques donc, et surtout une profusion de thématiques qui, étonnamment, ne parasite pas la compréhension du récit. Les éléments de la nouvelle originale sont repris avec adresse, et si j’ai quand même ressenti quelques longueurs et quelques détours inutiles, j’ai globalement été bien satisfaite de cette lecture. Certaines trames m’ont intéressée plus que d’autres, évidemment, et j’ai particulièrement aimé toute l’action qui se déroule sur Jupiter (et qui aurait pu prendre un peu plus de place, si on me demande mon avis). En tout cas, il reste assez peu technique et abordable pour des amateurs de SF pas forcément chevronnés, et on sent que les deux auteurs maîtrisent parfaitement leur domaine. Si tu tentes cette lecture, tu seras entre de bonnes mains, et je te la recommande (après avoir lu la nouvelle de base, si possible) !


Impossible de trouver une musique qui ferait écho à ces trois romans, tant les genres et les thèmes sont différents, alors j’ai choisi de garder l’angle du titre pour te proposer un morceau du deuxième album de Tom Odell, que j’ai acheté après avoir aimé son premier album et qui a été une jolie surprise. « Sparrow » est probablement mon morceau préféré, profite bien !

 

16 commentaires sur “[Sélection] Trois belles découvertes grâce à trois coups de cœur

Ajouter un commentaire

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :