[Prix du Polar] Sélection de mai

C’est déjà le quatrième mois du prix du polar du Livre de Poche, et la sélection semble s’améliorer à chaque nouveau colis. En mai, j’ai donc eu droit à deux lectures bien sympathiques, pas complètement sans défaut (n’oublie pas que je suis devenue franchement pénible avec les polars) mais que j’ai lu avec plaisir.

Kimberly McCreight – Là où elle repose

la-ou-elle-repose-9782253086048_0.jpg

Pour ce premier polar, direction le New Jersey, où Molly Anderson tente de se reconstruire avec son mari et sa fille après la perte de leur bébé. Dans le cadre de son travail de journaliste, elle est envoyée sur une scène de crime pour couvrir l’événement. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que la victime est un nouveau-né…

Je préfère prévenir tout de suite, au résumé on s’attend à une histoire lugubre à souhait avec violence sur des enfants et scènes insoutenables : ce n’est pas du tout le cas. Le livre va plutôt s’attarder sur une ribambelle de personnages qui semblent tous rattachés de près ou de loin à cette affaire, et l’enquête n’est finalement pas si centrale que ce qu’on pourrait croire. A vrai dire, Là où elle repose se rapproche plus d’un Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty que du Chuchoteur de Donato Carrisi (qui, pour le coup, n’est vraiment pas tendre avec les enfants). On a plusieurs figures maternelles, qui se battent dans leur quotidien pour être sur tous les fronts et maintenir leur vie sur les rails, on a des adolescents en détresse, différentes classes sociales, bref, un sacré panel de combats ordinaires qui prennent une grande importance dans ce livre.

Du fait de tous ces personnages et de tous les thèmes abordés, il y a de quoi se sentir un peu perdus sur les premières pages. Mais l’avantage, une fois qu’on fait de l’ordre et qu’on prend ses repères, c’est que les suspects sont nombreux et qu’on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer puisqu’il faut suivre tout ce beau monde. Résultat, je l’ai lu rapidement et sans vraiment m’en rendre compte, grâce à une plume fluide et des personnages intéressants.

Là où je mettrais un bémol, c’est dans le dénouement. Malgré toutes les pistes potentielles que Kimberly McCreight a pris soin de disséminer çà et là, j’ai quand même deviné quelques unes des révélations finales (alors que je pensais vraiment qu’il y avait suffisamment de monde et d’informations pour que je sois surprise). Et lorsqu’on referme le livre et qu’on se repasse le film des événements, j’ai un peu cette impression que finalement, on a voulu trop en faire, qu’on nous en promet trop et que le final n’est pas assez grandiose. Je n’entre volontairement pas dans les détails, mais la surenchère rend le tout hautement invraisemblable, je crois que j’aurais apprécié un peu plus de simplicité. Une chouette lecture de vacances donc, centrée sur les femmes et qui se lit bien, si on garde à l’esprit que l’aspect polar n’est pas révolutionnaire.

Jane Harper – Canicule

 Changement radical de décor, nous voilà plongés dans la chaleur étouffante de Kiewarra, en Australie, pendant une grande période de canicule qui a asséché les rivières et met les paysans du coin à rude épreuve. Dans ce cadre pesant, un drame éclate : une famille entière est retrouvée fusillée. L’explication la plus logique veut que le père ait tué sa femme et son fils avant de se suicider, mais tout le monde n’est pas prêt à accepter cette version des faits. C’est donc Aaron, ancien ami du défunt et policier, qui retourne dans son village d’enfance pour tenter de rétablir la vérité. Sauf qu’il n’est pas forcément le bienvenu à Kiewarra…

Alors là, j’ai été happée dès les premières lignes. Il faut dire que j’ai immédiatement pensé à Les lieux sombres de Gillian Flynn, qui reste à ce jour le polar qui m’a le plus marquée dans ma vie de lectrice, et que j’étais ravie de retrouver ce genre d’ambiance. On a des fermiers en souffrance, proches du désespoir, une atmosphère électrique où tout le monde pourrait craquer à la moindre étincelle, des secrets dissimulés depuis des dizaines d’années, bref, beaucoup d’ingrédients qui ont capté mon attention d’emblée.

Un procédé d’écriture que j’ai particulièrement aimé, c’est le traitement des témoignages : au lieu de nous poser les dialogues habituels de questions/réponses, Jane Harper a choisi de les traiter sous forme de flash-back, qui nous font systématiquement vivre l’action au lieu de juste nous la raconter. C’est un détail, mais ça rajoute de l’immersion et de la fluidité à la lecture, ça a très bien marché sur moi. La chaleur insoutenable est également très bien retranscrite, la tension ambiante aussi, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre avant la fin. J’ai trouvé les personnages très intéressants, tout particulièrement le défunt et ses liens avec Aaron. Au niveau rythme, on a pas mal de rebondissements à se mettre sous la dent, et j’ai suivi l’enquête avec beaucoup d’intérêt.

Si je devais faire une remarque, ce serait à nouveau sur la fin, qui a un petit côté expéditif. Je n’avais pas vu venir le dénouement, mais il ne m’a pas totalement convaincue et j’imaginais quelque chose d’un peu plus sophistiqué. Mais peut-être que je me suis laissée parasiter par Les lieux sombres, qui reste un cran au-dessus pour moi. En tous les cas, c’est une lecture que je recommande, qui a beaucoup d’arguments pour plaire aux amateurs de polars et qui m’a fait passer un très bon moment !


Deux lectures agréables donc, avec des fins pas totalement à la hauteur de l’histoire mais qui se lisent sans difficulté et qui savent tenir le lecteur en haleine. Pour mon vote du mois, j’ai privilégié Canicule qui m’a plus marquée et que j’ai trouvé plus efficace. Si les prochaines sélections sont de la même trempe, je serai embêtée pour choisir le gagnant !

6 commentaires sur “[Prix du Polar] Sélection de mai

Ajouter un commentaire

  1. Je viens de terminer un polar (enfin plutôt un thriller en fait) qui ne m’a pas trop convaincue, je suis ravie de tomber sur ton article, je note ces deux romans du coup (surtout Canicule^^) !

    Aimé par 1 personne

  2. Ca y est, je commence à ne plus savoir où donner de la tête avec tous les polars dont tu nous as parlé (je crois que je vais revenir un jour sur tes articles pour prendre des notes !).

    Et bien évidemment, Canicule a l’air meilleur, mais tu n’es pas surprise, ton avis ne nous donne pas le choix que d’en conclure ça aussi 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Haha je me sens un peu envahi de polars aussi si ça peut te rassurer 😉
      Je ferai peut-être un récap au moment du vote final haha ça pourrait faire du bien !
      Oui j’avoue que j’aiguille un peu mes chroniques hein, on ne me demande pas d’être neutre 😉

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :