Mes lectures courtes de l’été (Retour sur le challenge S4F3)

*L’Agence rappelle une fois de plus qu’il ne reste que quelques jours pour participer au concours ! Dernier délai samedi soir, nous avons hâte de recevoir vos contributions !*

J’en ai parlé brièvement dans les quelques chroniques concernées, mais cette année j’ai eu envie de me lancer dans le challenge des Summer Short Stories of SFFF, hébergé par notre lutin préféré. Le principe était simple : lire un maximum de romans science-fiction/fantasy/fantastique de moins de 350 pages pendant les trois mois estivaux. Ca tombait bien, puisque Suzette venait de prendre pas mal de poids, donc je me suis lancée allègrement dans le challenge.

Malheureusement, vu mon rythme de publication des derniers mois, j’ai vite compris que j’aurais de la peine à chroniquer toutes mes lectures pour les valider dans le challenge, et j’ai donc décidé que je réunirais le tout dans un récapitulatif. Sauf que j’ai raté la date de fin du challenge puisque ces temps j’ai un peu de mal à m’organiser, me voilà donc à te faire un bilan en retard, qui ne comptera pas dans le challenge mais qui est plein de bonne volonté ! Voilà donc rapidement les lectures qui m’ont occupée pendant ces quelques mois.

Peter S. Beagle – Tamsin (1999)

Résultat de recherche d'images pour "beagle tamsin"J’ai démarré mon challenge au début du mois de juillet, avec Tamsin. Ce roman n’a pas été traduit en français, et je l’ai acheté un peu par hasard : j’avais reçu un recueil de nouvelles de Beagle et j’ai préféré découvrir sa plume avec un de ses romans directement, il me semble que Tamsin est le premier à m’être tombé sous la main.

C’est une histoire de fantôme qui, malgré des bases très classiques, parvient à amener une certaine originalité à travers la narration et les personnages centraux. Une jeune ado solitaire forcée de déménager à la campagne, le fantôme de la fille de l’ancien fermier, de sombres histoires qui planent sur la région… Je ne peux pas dire qu’il me laissera un souvenir impérissable, mais j’ai beaucoup aimé la narratrice et l’ambiance à mi-chemin entre Wild Fell et Faërie fait bien le job. Une sympathique lecture qui plaira aux amateurs de fantômes !

Mélanie Fazi – Notre-Dame aux Ecailles (2008)

515xwwn2btnl-_sx210_Je ne suis toujours pas une grande amatrice de recueils de nouvelles, et j’avais de la peine à m’embarquer dans cette lecture, le challenge était donc parfait pour la sortir de ma pile. C’est ma première rencontre avec Mélanie Falzi, dont j’ai beaucoup entendu parler, et c’est une excellente surprise !

Le résultat est assez bluffant : chacune des nouvelles m’a immédiatement immergée dans son univers et regorge d’idées originales, qui n’hésitent pas à virer au glauque assez régulièrement. Je garde un souvenir très précis de plusieurs de ces textes, qui ont une qualité globalement assez égale, et la plume est diablement efficace. Ça m’a donné envie de lire ses romans, affaire à suivre donc !

Jean-Pierre Boudine – Le Paradoxe de Fermi (2002)

004710779

Cadeau du lutin lui-même, ce livre dormait dans ma pile depuis plusieurs mois. Là aussi, le prétexte de sélectionner des textes courts m’a permis de le déloger de Suzette, et encore une fois j’en suis bien contente.

L’histoire n’est pas partie là où je l’attendais, mais je ne peux m’en prendre qu’à moi-même : pour ceux qui ne le connaissent pas, le paradoxe de Fermi concerne la présence (ou l’absence) de vie extra-terrestre, et par association d’idée, j’avais donc décidé qu’il y aurait des rencontres intergalactiques dans ce livre. Eh bien pas du tout, on reste sur le pessimisme le plus total d’un bout à l’autre du livre : je préfère avertir directement, ce n’est pas une lecture feel-good, c’est même tout le contraire. Par contre, la réflexion sociale et la précision du récit sont tout à fait impressionnantes, et j’ai donc beaucoup aimé ma lecture !

C. J. Cherryh – Chanur (1981)

Résultat de recherche d'images pour "cherryh chanur"

Encore un cadeau du lutin, encore un livre qui dormait chez Suzette depuis un certain temps, encore une bonne occasion de l’en sortir, encore une jolie surprise (oui, mes introductions sont vaguement redondantes).

On est ici sur de la science-fiction qui date un peu, mais qui n’est pas dénuée de charme : j’ai beaucoup aimé l’idée de départ d’avoir un personnage humain vu à travers les yeux de créatures extra-terrestres, et en quelques pages, on se retrouve plongé dans un univers complexe, travaillé et tout à fait dépaysant. J’avoue avoir eu plus de mal avec les aspects politiques et les courses-poursuites (mes deux talons d’Achille), mais tout ce qui concernait l’humain et le clan des Chanur m’a captivée. Et de manière plus générale, je suis ravie d’avoir lu un classique de la SF, j’ai beaucoup de retard dans ce genre littéraire et c’est très intéressant de voir évoluer les codes et les styles.

Gaston Leroux – Le fantôme de l’opéra (1910)

Résultat de recherche d'images pour "the phantom of the opera macmillan"

Ce livre et moi, ça a été une histoire compliquée. J’ai craqué sur cette édition, j’avais déjà un doute sur la langue originale mais je ne voyais nulle part le nom du traducteur, donc je me suis laissée duper par la comédie musicale de Broadway et je l’ai acheté en anglais. Sauf qu’après quelques petites recherches, j’ai découvert que lorsque le nom n’est pas indiqué, il s’agit de la version de De Mattos qui est largement raccourcie.

Très mauvaise nouvelle donc, me voilà à la recherche d’une version francophone sur ma liseuse, mais la première que j’ai achetée n’affichait qu’un chapitre sur deux. J’ai donc dû payer trois exemplaires au total, on partait dans de mauvaises dispositions. Du coup, je suis un peu passée à côté de ce roman, alors que j’adore la comédie musicale et son scénario. Je retenterai plus tard, c’est plus sage, et je ne désespère pas, mais cette fois-ci le style et la construction narrative ne m’ont pas embarquée.

Céline Chevet – La fille qui tressait les nuages (2018)

Résultat de recherche d'images pour "céline chevet la fille qui tressait les nuages"

Alors là, je te le dis d’emblée, c’est un sacré coup de cœur dont je vais te parler. Je prépare ma sélection du PLIB 2019, j’ai donc acheté plusieurs titres SFFF sortis cette année pour me faire une idée et j’espère vraiment que celui-ci franchira les étapes parce qu’il a énormément d’arguments pour plaire.

C’est du fantastique japonais, écrit par une auteure qui a étudié à Tokyo et qui a vraiment bien retranscrit cette ambiance sans tomber dans les clichés. Le ton est d’abord très poétique et mystérieux, pour basculer lentement dans une atmosphère bien plus glauque et même carrément trash, malgré l’air innocent de la couverture (splendide, soit dit en passant). Je l’ai lu avec Cha’ et on s’est fait totalement berner de bout en bout, bercées par le style et les illusions savamment construites par Céline Chevet. Je préfère ne rien dire du scénario pour que tu aies la surprise, mais sache que ce livre est glaçant, hypnotisant, très malin, qu’il te ment à tous les niveaux et qu’il risque de te rester en mémoire longtemps.

Johan Héliot – Frankenstein 1918 (2018)

Résultat de recherche d'images pour "frankenstein 1918 héliot"

Et enfin, un autre livre sorti dernièrement : Frankenstein 1918, qui date du 20 septembre dernier et qui m’intriguait beaucoup. C’était l’occasion pour moi de découvrir la plume de Johan Héliot et d’étoffer ma sélection du PLIB, et si cette lecture peut sembler costaude au premier abord, on se retrouve vite embarqué dans cette uchronie savamment documentée.

Ici, la guerre mondiale n’est pas terminée et Churchill trempe dans des affaires douteuses : pour gagner du terrain, il espère créer des « non-nés », rafistolages de cadavres réanimés qui serviraient de chair à canon beaucoup moins dommage que des soldats humains. En moins de trois cents pages, l’auteur réécrit tout un pan de l’histoire, imagine la vie de ces créatures, nous parle de radioactivité et soulève des questions aussi intéressantes que variées. C’est dense, c’est assez imprégné de science et d’histoire, mais je pense que c’est tout à fait abordable pour peu que ces sujets t’intéressent. En tout cas, sacré exercice !


Sinon, pour clore ce bilan, j’ai aussi lu Les Soeurs Carmines et La Bête du Bois Perdu, qui rentrent dans les conditions du challenge et dont je t’ai déjà parlé. Au final, j’ai donc eu l’occasion de découvrir pas mal de chouettes titres et de faire fondre un peu Suzette, ce qui est toujours appréciable ! Un grand merci au lutin pour l’organisation de ce challenge, et l’année prochaine j’essaierai d’être un peu mieux organisée.

30 commentaires sur “Mes lectures courtes de l’été (Retour sur le challenge S4F3)

Ajouter un commentaire

  1. Aha! Le paradoxe de Fermi !! Oui, il n’y a pas d’ET. C’est certain que cela a du te décoiffé si tu attendais un vaisseau intergalactique.
    Je suis heureuse que Chanur t’es plu. J’aime bien le côté vintage de certains textes de SF qui même en ayant pris un peu de poussière, reste tout à fait pertinent et intéressant. Dans le genre je suis en train de lire Aux 12 vents du monde de Le Guin, la première nouvelle est vraiment kitsh…

    Le Fantôme de l’Opéra est dans le domaine public; en ebook, tu devrais le trouver gratis et complet.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est totalement ma faute pour le Paradoxe haha du coup la conclusion était encore plus déprimante!
      Et pour Chanur, ça m’a bien sorti de ma zone de confort 😉 J’ai toujours de la peine avec les grosses discussions politiques, mais il est vraiment sympa !
      Oui, j’étais étonnée de ne pas le trouver facilement. Mais j’étais en vacances alors un peu cantonnée à la boutique kobo… Je le retenterai une prochaine fois !

      Aimé par 1 personne

  2. A chaque fois que je vois ce genre d’articles thématiques avec de la SF, du fantastique ou de la fantasy, je culpabilise car je ne m’y suis toujours pas mis ! (quand t’as dit que t’avais du retard dans le domaine, j’ai ricané /pan/)

    « La fille qui tressait les nuages », quand j’ai vu la couverture, je me suis dit « ouaaaah », et le titre est très joli et poétique. Je… ne m’attendais pas forcément à un tel contenu non plus, je suis prévenue. xD

    Aimé par 1 personne

    1. Haha ! Mais en vrai, je lis assez peu de SF, et encore moins de titres sortis il y a plus de dix ans 🙂
      Il est hyper intéressant, je te recommande vraiment !!! Déjà pour son originalité, je serais très curieuse de savoir si ça te plait 🙂 Et puis le cadre devrait t’intéresser !

      Aimé par 1 personne

    1. Moi non plus en général, et surtout j’ai de la peine à sauter d’un univers à l’autre si j’essaie de lire les recueils de manière suivie. Mais là, j’ai quand même été un peu bluffée 🙂

      J'aime

  3. Ahh trop contente pour la fille qui tressait des nuages, j’ai vu quelques avis déjà et ils sont tous positifs. J’avais hésité à le prendre aux Imaginales, mais je pense que quand l’occasion se représentera je le laisserai pas s’échapper ^^
    La couv’ de Chanur est vraiment… particulière XD so old school.
    Pour Tamsin, il cause de chat un peu ? Parce qu’il y en a deux gros sur la couv quand même XD
    Tu sais quand vont s’ouvrir les inscriptions pour le prochain plib ? on veut pas le louper cette année ^^
    Kin

    Aimé par 1 personne

    1. Ouiiii il est beaucoup trop bien ce livre, je suis très curieuse d’avoir votre avis si vous le lisez ❤
      Haha on sent qu’il a quand même quelques années hein x)
      Alors oui, ça cause de chat ! Moins que ce que je pensais au vu de la couv’, mais je te rassure, il y en a. 😉
      Ohhhh ce sera trop cool que vous rejoigniez les jurés ❤ Faut que je fasse de la comm’, mais les inscriptions sont ouvertes sur tout le mois d’octobre !

      Aimé par 1 personne

        1. Grave, et je comprends pas du tout parce que le roman est pas du tout sexiste justement, la capitaine de l’équipe est une femme, je comprends même pas qui sont les personnages sur la couv’ haha
          Trop trop bien, me réjouis de vous retrouver là-dedaaans 😀 😀 😀

          Aimé par 1 personne

  4. Je suis contente de voir que tu as aimé Mélanie Fazi, chaque recueil de nouvelles que j’ai lu d’elle était une bonne surprise (et je suis comme toi, les nouvelles c’est pas trop mon truc). Elle a un vrai talent pour le glauque et le flippant, c’est pas si courant !

    Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :