[#PLIB2020] Chroniques en vrac de romans sélectionnés

Tu sais probablement que le PLIB 2020 a démarré, nous avons déjà écrémé la première liste de présélectionnés pour garder 20 romans à examiner de plus près, et il est bientôt temps de voter pour les cinq finalistes. J’ai essayé de lire une bonne partie de cette sélection pour m’aider à faire mon choix, et ça fait un bon paquet de lectures à te présenter ! Je te les mets dans mon ordre de lecture, on a du bon et du moins bon en vrac. Ca va être long, donc j’attaque sans plus de cérémonie !


Clémence Godefroy – Les héritiers d’Higashi T1

couv39111121

J’avais lu ce premier tome avant le début du PLIB, en lecture commune avec Cha’. La couverture m’avait attirée (je la trouve vraiment belle !), et après le gros coup de cœur pour La fille qui tressait les nuages, je voulais retenter la collection Neko des éditions du Chat Noir.

On est dans un roman fantasy centré sur le folklore japonais, avec des clans descendant d’esprits d’animaux (renard, chat, serpent, loup) et différentes trames narratives qui s’entrecroisent. La plume est douce, l’atmosphère intrigante, et pourtant j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. Je  ne sais pas si j’espérais un scénario un peu moins classique et si La fille qui tressait les nuages m’a créé de fausses attentes, ou si ce n’était simplement pas le bon moment pour moi, mais j’ai tourné les pages sans que l’alchimie se crée, et j’en garde très peu de souvenirs. Une rencontre ratée donc, mais il faudrait peut-être que je le relise pour lui redonner une chance, d’autant que les retours sont globalement très positifs !

#ISBN9782375681084

Louise Le Bars – Vert-de-Lierre

Résultat de recherche d'images pour "vert de lierre"

Là aussi, je dois dire que la couverture a fait un bon boulot puisque l’atmosphère de ce jardin m’a immédiatement tapé dans l’œil. Je n’ai donc pas traîné à lire ce court roman de Louise Le Bars, qui cache bien des surprises.

Fait de récits imbriqués, de légendes et de souvenirs, ce livre nous fait suivre un héros qui enquête sur un personnage de folklore local nommé le Vert-de-Lierre. Ses rencontres le mènent à deux femmes bien énigmatiques, alors qu’il est hanté par des cauchemars incessants.

La plume est tout simplement délicieuse : j’y ai trouvé un côté désuet, précieux et élégant qu’on trouve beaucoup moins aujourd’hui et qui m’a régalé, et elle sert de magnifique écrin à l’histoire qu’elle raconte. Le scénario m’a bien plu aussi, avec ses multiples embranchements et épisodes qui convergent tous vers ce fascinant vampire végétal. Je regrette toutefois la naïveté infinie du narrateur, qui a vraiment du mal à relier les points, mais l’originalité et le soin apporté à ce récit en font un bon candidat pour mes finalistes.

#ISBN9782490417247

Stéphane Servant – Félines

Résultat de recherche d'images pour "félines stéphane servant"

Après Sirius, mon coup de cœur du PLIB 2018, j’étais curieuse de retrouver la plume de Stéphane Servant et je suis ravie de le voir dans la sélection de cette année.

Un mal mystérieux semble toucher certaines adolescentes à travers le monde : elles se couvrent progressivement d’un pelage félin, ce qui déclenche un mécanisme de méfiance et de peur de la part de ceux qui sont épargnés.  Alors que le phénomène se répand et qu’une vague de haine secoue la population, ces jeunes femmes sauront-elles s’approprier ce nouveau corps et se forger un avenir sans danger ?

La narration de Félines est très agréable : je me suis attachée facilement à Louise, qui raconte l’histoire avec beaucoup de courage et de pugnacité. Le scénario en soi est intelligent, même s’il ne m’a pas fait tomber de ma chaise puisque je connais déjà la plupart des recettes utilisées pour montrer l’escalade de la folie et de la haine motivée par la peur de l’inconnu. Rien de nouveau donc pour ceux qui ont étudié la Seconde Guerre Mondiale (par exemple), mais je suis consciente de ne pas être le public-cible et je trouve qu’il s’agit d’une formidable introduction à ces questions de tolérance et de haine pour des lecteurs adolescents. J’aurais certainement adoré cette lecture à quinze ans, et je l’ai trouvée très sympa aujourd’hui !

#ISBN9782812618291

Rozenn Illiano – Le phare au corbeau

Le phare au corbeau par IllianoLe résumé m’intriguait bien, puisqu’il parlait de folklore breton, d’enquête paranormale et d’une atmosphère plutôt sombre et mystique. Je me réjouissais de voir de la littérature adulte dans les sélectionnés, c’est donc avec entrain que je me suis plongée dans ce roman.

Malheureusement, j’ai vite commencé à tourner en rond dans cette lecture. Beaucoup d’alternances entre passé et présent pour des scènes qui ne font pas forcément avancer l’histoire, des rebondissements un peu téléphonés et d’autres révélations qui tombent de nulle part, j’avoue que le résultat ne m’a pas captivée même si l’ambiance est chouette et que j’ai bien aimé la plume. Je regrette également que la maison d’édition le présente comme un tome unique alors qu’une suite est prévue, et j’ai appris après ma lecture que ce récit s’inscrit dans un monde plus vaste, construit par Rozenn Illiano à travers plusieurs romans. Ca explique certaines apparitions de personnages qui semblaient inutiles (alors que ce sont des clins d’œil à d’autres de ses œuvres), mais j’aurais vraiment aimé un mot de l’éditeur pour nous faire comprendre ça dès le début. Au final, je n’ai pas passé un mauvais moment, mais je n’ai pas été aussi imprégnée de cette ambiance mystique que ce que j’aurais voulu !

#ISBN9782375791271

J. Robin – L’apprentie faucheuse T1

Je ne connaissais pas du tout ce roman avant de le voir dans les sélectionnés. On me présentait un récit à l’humour noir, avec un univers original et de chouettes rebondissements, j’ai donc eu envie de voir ce que donnait ce premier tome avant les votes.

On y suit Amelia, qui devient Faucheuse après avoir été assassinée par un jeune homme sans scrupules. Son rôle est désormais de récolter les âmes de ceux qui ont connu le même sort, et elle est pour cela assistée de son Ankou, Rain, qui n’est autre que son meurtrier réduit à l’état d’esclave.

Là aussi, je suis un peu contrariée du traitement réservé à cette histoire par la maison d’édition. Il y a pour moi un problème d’organisation du récit qui gâche l’immersion et nous donne trop d’informations sans laisser monter le suspense. Je m’explique : on démarre avec la scène du meurtre d’Amelia, puis son réveil en tant que Faucheuse avec une série d’explications sur son nouveau rôle, avant de faire un bond en avant de 150 ans dans son quotidien avec Rain. Avec ce découpage chronologique, on a toutes les réponses avant de se poser la moindre question, et je crois que la narration aurait gagné en densité si on avait directement commencé dans le présent et qu’on avait appris bien plus tard le passé d’Amelia et le rôle que Rain a joué dans sa mort. Telle qu’elle est présentée, l’histoire m’a malheureusement laissée de marbre (avec une exposition qui dure trop longtemps, et les vrais enjeux qui n’arrivent qu’en moitié de roman). Le matériau de base a pourtant du potentiel, mais je n’accroche pas à la façon dont il est présenté, et j’en suis la première déçue !

#ISBN9791094173374

Jean-Laurent Del Socorro – Je suis fille de rage

Résultat de recherche d'images pour "je suis fille de rage"

J’avais énormément d’attentes pour ce roman traitant de la guerre de Sécession. L’objet-livre est fabuleux, le sujet me parle vraiment (surtout depuis que j’ai dévoré Gone with the wind) et j’étais très attirée par cette démarche de récit historique fantastique. Je l’ai lu avec Cha’, et on l’a dévoré en quelques jours  malgré son épaisseur !

C’est un roman choral, qui retrace toutes les années de guerre en prenant des points de vue variés (généraux des deux camps, soldats, témoins, gens du peuple). La touche de fantastique vient du personnage de la Mort, qui tient compagnie à Abraham Lincoln tout au long de la guerre et marque à la craie chaque mort causée par le président sur les murs de son bureau. Ce personnage est fabuleux, glaçant, perspicace et effroyablement calme, il marque avec brio l’horreur de ces combats et l’état d’esprit de Lincoln au fil des ans.

Pour le reste, il y a un gros travail de documentation et de réflexion pour offrir une mise en page claire et des points de repère agréables pour le lecteur. On a donc en début de chaque (très court) chapitre le drapeau correspondant au camp du narrateur, des repères géographiques et un marqueur temporel. Ce choix visuel est très agréable, la narration chorale marche formidablement bien dans les scènes de combat (lorsqu’on alterne entre des soldats des deux camps) et c’est globalement une lecture addictive et riche en enseignements. Je regrette deux petits détails : on trouve pas mal de coquilles (tant dans l’orthographe que dans le choix des drapeaux, ce qui perturbe la compréhension au lieu de la faciliter et fait un peu grimacer quand on pense au prix de l’objet) et je n’ai vraiment pas compris le clin d’œil à Gone with the wind, qui ne fait aucun effort pour coller au roman de base (je ne vais pas m’étaler, mais l’erreur va jusqu’à placer Rhett et Scarlett dans le camp de l’Union, ce qui fait quand même partie des éléments fondamentaux du classique de Margaret Mitchell. Et quand on a aimé d’amour cette histoire, c’est douloureux de voir les personnages dénaturés à ce point ici). En-dehors de ça, j’ai adoré cette lecture, l’originalité de sa démarche et la plume de Jean-Laurent Del Socorro !

#ISBN9782366294774

Johanna Marines – Cendres

Résultat de recherche d'images pour "cendres johanna marines"Je n’avais pas forcément prévu de lire ce roman, j’avais peur qu’il ressemble trop à Rouille (qui ne m’avait vraiment pas transportée l’année dernière) pour son côté steampunk et son enquête historique. Mais j’ai quand même tenté le coup avec Cha’, et… ça n’a pas été tout simple.

Pourtant, tout partait vraiment bien : j’ai adoré l’ambiance de ce vieux Londres, les allusions à Jack L’éventreur, je me sentais à la maison aux côtés d’Agathe (qui se fait embaucher comme parurière dans un manoir familial) et de Nathaniel (qui vit de ses vols d’objets de valeur avec sa sœur Luna). Mais tout a commencé à se gâter avec les premiers rebondissements, un peu trop classiques et pas forcément bien amenés, et avec les problèmes de temporalité qui font croire que toute l’aventure se passe sur trois jours alors qu’on fait subitement des sauts de plusieurs semaines sans s’en rendre compte.

Et le roman m’a définitivement perdue après certaines révélations sans queue ni tête qui débouchent sur une escalade de violence gratuite et un enchaînement de clichés scénaristiques. J’ai eu beaucoup de mal à trouver une logique à tous ces événements, j’ai parfois eu le sentiment que les personnages agissaient de manière aléatoire pour servir le récit et, forcément, le tout m’a laissé une impression très bancale.

#ISBN9782490151080

Vania Prates – La cité des chimères

Résultat de recherche d'images pour "la cité des chimères"Il reste quelques titres que je voulais absolument lire avant de faire mon choix, et La cité des chimères en faisait partie. Encore une fois, la couverture m’attirait beaucoup, tout autant que le résumé qui promet un récit entre fantasy et science-fiction, dans un monde plus proche de la nature et où chacun se laisse guider par son chi. 

C’est un roman qui prend son temps, qui pose bien son décor sans nous inonder de rebondissements. Ca ne m’a absolument pas dérangée puisque l’ambiance me parlait vraiment : les deux héroïnes sont très chouettes, on a d’un côté Calissa la chimériste rebelle et déterminée, et de l’autre la douce Celeste qui se découvre un chi d’immergeante et qui va ainsi passer les portes de Septentria.

L’atmosphère de Septentria me rappelle un peu les couloirs de Poudlard, et Vania Prates fait preuve d’une belle inventivité pour mélanger technologie et magie et nous proposer ce Londres du futur. Il faut un peu de temps pour apprivoiser les différents concepts, mais la plume agréable et le rythme lent aident beaucoup à l’immersion. Je me suis vraiment prise au jeu, j’avais envie de retourner dans le dédale de couloirs de Septentria et de découvrir la vérité sur les chimères, et j’ai globalement passé un très bon moment ! L’écriture pourrait parfois s’épargner quelques redondances et, comme pour Le phare au corbeau, j’aurais aimé que la maison d’édition mettre l’accent sur le fait que c’est un premier tome, mais je n’ai pas grand chose à redire sur ce chouette roman qui m’a fait voyager et je me réjouis de lire la suite à sa sortie.

#ISBN9782490151219

Anthelme Hauchecorne – Chroniques des Cinq-Trônes T1

Image associée

Et je termine sur un avis à chaud, puisque j’ai fini ce roman ce week-end. C’est peut-être celui de la sélection que j’avais le plus envie d’aimer, pour la beauté incroyable de l’objet-livre (avec le trône peint sur la tranche, les illustrations de début de chapitre, bref, le soin infini porté à son visuel) et la fantasy originale et immersive qu’il promettait.

Et la magie a opéré d’emblée, grâce au charme de l’univers mis en place. Ici, les mäges vont par deux : pour tisser leurs sorts, ils puisent ce qui leur manque dans l’âme de leur binôme, et personne ne peut pratiquer la mägerie sans aide extérieure. C’est ainsi que Rollon et Luitgarde ont trouvé leur équilibre, lui hanté par un passé obscur et d’étranges liens avec une Faëe plutôt envahissante, et elle pleine de vie et solaire malgré son évasion d’un mariage forcé qui la force à un destin de fugitive. Mais leur caravane semble irrésistiblement attirée par la Sylverëe du Nord, une forêt maudite qui pourrait bien signer leur fin à tous.

L’univers construit par l’auteur est extrêmement touffu, tant par son système de magie que par l’historique des différents peuples, les événements qui les ont mené à la situation actuelle, les légendes, les croyances et les traditions qui font toute la richesse de ce premier tome. Le rythme était plutôt lent et paisible, ce qui détonnait parfois avec la gravité des rebondissements, mais je me laissais bercer par cette plume délicate et la finesse de cette vaste toile narrative.

Et là, tout s’est effondré dans la dernière partie, qui m’a totalement larguée par une accélération subite de la cadence, une surenchère de révélations (qui pourtant en disent trop peu par rapport à la densité des mystères) et finalement une impression de retour au point de départ qui m’a laissée sur le carreau. Je n’ai pas reconnu les personnages dans les dernières décisions qu’ils prennent, je n’ai pas réussi à donner du sens aux dernières pages et je me suis donc retrouvée un peu submergée par tous ces éléments qui ne fonctionnaient pas avec ma perception de l’histoire. J’avoue ne pas savoir que faire de ce ressenti, qui était si positif sur la majorité du roman mais si perplexe dans cette dernière ligne droite. Il m’aurait peut-être fallu couvrir une plus vaste période dans un récit plus resserré, pour mieux saisir l’ampleur des derniers rebondissements, perdre un peu moins de temps en va-et-vient pour donner plus d’importance à l’entièreté du tableau… Je réserve encore mon jugement, je laisserai mûrir cette lecture jusqu’au vote, mais je suis vraiment déçue d’avoir vu mon intérêt retomber comme un soufflé malgré ce début si envoûtant.

#ISBN9782354887117

Il est encore difficile de faire des pronostics précis quant à mes cinq finalistes à ce stade. Je suis certaine de voter pour Je suis fille de rage, qui a tenu toutes ses promesses, mais je suis bien moins catégorique pour les quatre autres places ! Il faut aussi dire que je suis probablement plus sévère avec tous ces romans du fait que je les lis dans le cadre d’un prix. Je te mets ci-dessous la liste de ceux de la sélection que je n’ai pas encore lus, si tu as aimé un de ceux-là, c’est le moment de m’encourager à le lire avant mi-février ! Et je suis déjà très, très curieuse de savoir qui seront les lauréats. Affaire à suivre, donc !

18 commentaires sur “[#PLIB2020] Chroniques en vrac de romans sélectionnés

Ajouter un commentaire

  1. Parmi ceux que tu n’as pas lu, je te conseille Magic Charly, c’est de la jeunesse de qualité avec un univers super chouette et beaucoup d’humour !
    Sinon je suis aussi quasiment sûre de mettre Je suis fille de rage dans ma sélection et j’hésite encore pour les autres. J’ai aussi été déçue par Moitiés d’âme que j’avais vraiment envie d’aimer 😦

    Aimé par 1 personne

  2. Félines, Vert-de-Lierre, Je suis fille de rage m’intéressent depuis un moment !
    Tu as également attiré mon attention sur La cité des chimères que je vois passer depuis un moment sans en savoir grand-chose.
    Sinon, je n’ai lu que Le phare au corbeau qui m’a davantage séduite que toi apparemment, même si je comprends tes reproches.
    Et dans ceux que tu n’as pas encore lu, je ne connais que Mers mortes que j’ai adoré et dont certaines scènes m’ont bien remuée… (J’ai entendu beaucoup de bien de Magic Charly par une amie qui a adoré, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de me faire mon avis.)
    Mais en tout cas, ça fait trop envie tout ça ! J’ai envie de tout lire, ce n’est pas gentil…

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ben dis donc, tu serais bonne candidate pour le PLIB toi ! Il y a manifestement pas mal d’atomes crochus avec la sélection 😀
      J’ai très envie de lire Mers mortes ! Et je t’encourage à lire les trois premiers que tu cites, de très jolies découvertes pour moi 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, en effet ! Le problème, c’est que ce n’est pas compatible pour l’instant avec ma PAL et mes finances ! Mais c’est vrai que plusieurs titres m’attirent dans cette sélection ! En tout cas, j’espère qu’ils croiseront ma route un jour !

        Aimé par 1 personne

  3. Huhuh on est plutôt d’accord sur les romans (sauf que j’ai été beaucoup plus dure que toi ^^)
    Lames Vives est quand même très cool, je pense qu’il pourrait te plaire !
    Et je comprends pas trop la démarche de Critic pour le coup, entre le Phare au Corbeau et Les Révoltés/les Seigneurs de Bohen, c’est un peu dommage je trouve parce qu’au lieu d’apprécier les romans pour ce qu’ils sont (suite/histoire dans le même univers) on passe à côté des plein de trucs qui font qu’on les aime pas autant que ce qu’on aurait pu. C’est français ce que je raconte ? x)
    Des bisooous !

    Aimé par 1 personne

    1. Haha j’avais déjà l’impression de pas être très sympa x)
      Oui je pense que je vais aimer Lames vives aussi !
      On est bien d’accord, c’est une technique de vente mais ça ne rend pas vraiment service au lecteur :/

      Aimé par 1 personne

  4. 11 livres en 4 semaines, ça le fait non?^^
    En tout cas félicitations, 9/20 c’est déjà beaucoup et tu as au moins un finaliste sur 🙂
    Je suis du coup intriguée par Je suis fille de rage, même si le reste de tes lectures m’attirent un peu moins.
    Par contre Engrenages et sortilèges me tente bien (la couverture surement car le steampunk et moi ça fonctionne pas souvent)

    Aimé par 1 personne

    1. Hahaha c’est mal parti si tu veux mon avis 😀 Et j’ai envie de garder quelques surprises pour les finalistes quand même, si j’ai déjà tout lu c’est pas drôle !
      Je suis fille de rage pourrait vraiment te plaire je pense 🙂
      J’avoue qu’à priori il me branche pas plus que ça, mais on verra bien s’il passe dans les finalistes !

      Aimé par 1 personne

  5. Dommage pour Higashi mais effectivement c’était peut être pas le bon moment pour toi, perso j’ai beaucoup aimé !
    Par contre, j’ai pas été emballé par Vert de Lierre
    Et je partage tout à fait ton avis sur le Phare aux corbeaux
    C’est un premier tome la Cité des chimères ? je l’ai lu comme un one shot
    Les autres je ne les ai pas lu encore 🙂
    Kin

    Aimé par 1 personne

  6. Dans les neuf que tu as lu, Seul La Cité des chimères m’intrigue, j’en ai lu du bien.
    Pour les autres, on entendu beaucoup parler des Brumes de Cendrelune, j’ai hâte de le lire et Le Serment de l’orage me fait très envie comme tous les autres romans fantasy de l’auteur.

    Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :