[Rétrospective] Février

Un joli bilan lecture ce mois-ci, avec la première sélection du Prix du Polar du Livre de Poche, des lectures communes et de belles surprises du côté de l’auto-édition !

Les livres :

Je t’ai déjà parlé de la sélection du Livre de Poche, je n’ai pas été emballée par Derrière les portes mais Les larmes noires sur la Terre et Sans même un adieu m’ont bien plu, avec une préférence toutefois pour le premier qui a eu droit à mon vote de février. Sinon, j’ai pris un plaisir fou à découvrir Notre-Dame de Paris avec l’incroyable Mimine, et j’ai été chavirée par Fairyland qui m’avait été recommandé par Alec (encore merci !). Je n’ai pas encore trouvé les mots justes pour en faire une chronique, mais j’espère y parvenir parce que c’est un roman très doux et très fort à la fois.

Les sagas :

Du côté des sagas, on est enfin venues à bout des Enfants de la Terre avec mon Tanuki préféré, c’était pas trop tôt (mais je me suis beaucoup amusée). J’ai aussi continué la série des H2G2, j’ai découvert avec émerveillement la suite de L’étoile de Pandore avec ce cher lutin et je parle brièvement de ces deux dernières lectures dans mon point saga. Par contre, je n’ai pas été follement emballée par Les filles du Nightingale : ça m’a divertie et c’était sympathique à lire, mais un peu trop girly pour moi et je crois que j’aurais adoré le voir adapté en série TV. Peut-être que lirai la suite en été, ça me semble parfait comme lecture de vacances, on verra !

Les services de presse :

  • Leo Rutra – La Maison
  • M. I. A. – Transe
  • Zoe Brisby – L’habit ne fait pas le moineau

Encore une fois, j’ai fait de belles pioches sur SimPlement ! Trois romans surprenants, bien différents et que je recommande sans réserve.

Leo Rutra – La Maison

Cette histoire est tout bonnement glaçante, prenante et brillamment exécutée. Je te préviens tout de suite, je vais l’inonder d’éloges parce que j’ai vraiment adoré me plonger dans cette Maison.

Après deux ans de dépression et pour se relever de la perte de son mari (et du père de ses deux enfants), Anne décide de déménager avec sa famille, dans une envie de repartir à zéro. Avec l’aide de Rose, agent immobilière sans scrupules, elle trouve la maison idéale : gigantesque, magnifique, à la campagne, pour un prix dérisoire. Le seul problème, c’est que tous les anciens habitants ont mal fini. Mais ça, Rose se garde bien de le dire…

Quelle histoire, mais quelle histoire ! J’ai évidemment pensé à Faërie de Raymond E. Feist et à Wild Fell de Michael Rowe, mais là, je n’ai pas peur de le dire, on est un cran au-dessus. Cette petite famille est très attachante, et même si on sait dès le départ qu’ils s’embarquent dans une aventure qui pourrait leur coûter très cher, je ne pouvais m’empêcher d’espérer qu’il ne leur arriverait rien du tout, quitte à ce que l’histoire tombe à plat, parce que ça me fendait le cœur de les voir se réjouir de faire table rase du passé et d’enfin aller de l’avant pour atterrir dans un cauchemar (whaou, mes phrases sont souvent longues, mais là je me suis surpassée). C’est très bien écrit, captivant, mystérieux, et il pousse le vice jusqu’à mettre une partie de la résolution dans un message crypté qu’il te faudra décoder si tu veux rassembler toutes les pièces du puzzle… Mon esprit joueur a adoré ! Si tu aimes les histoires de fantômes dans des maisons reculées, je pense qu’il va te plaire.

M.I.A. – Transe

Là, c’est moi qui ai fait la demande pour lire Transe, parce que j’ai vu que c’était un de ces romans « dont vous êtes le héros », et je n’en avais pas lu depuis l’enfance, j’étais vraiment curieuse de voir ce que pouvait donner ce format en version adulte. Et bien, c’est très, très sympa et diablement immersif.

Sans vouloir trop en dire, tu te réveilles dans un bâtiment abandonné, sans accès vers l’extérieur, manifestement blessée et avec aucun souvenir des dernières heures. Au fil des choix que tu feras, ton but sera bien évidemment de comprendre ce que tu fais là, et de parvenir à te sortir de cette situation en un seul morceau.

Je ne m’attendais pas à ce que cette histoire m’embarque à ce point : le fait de devoir faire ses propres choix a rendu l’expérience captivante, j’avais presque l’impression de jouer à un jeu vidéo et j’ai failli le lire d’une traite, totalement incapable de décrocher. J’ai pris mon rôle très au sérieux, j’ai fait plein de petits schémas avec la liste des chapitres que j’avais parcourus, pour pouvoir revenir en arrière et tester toutes les options (les copines de la Semaine à 1000 s’en souviennent), j’ai donc pu pousser à fond l’expérience et réaliser à quel point le tout était bien ficelé. Chapeau, donc, au duo d’amis qui se cachent derrière le pseudo M.I.A, il ne fallait probablement pas moins de deux personnes pour parvenir à organiser un tel bouquin, et ils ont réussi à construire par-dessus une histoire prenante et une ambiance bien angoissante pile comme il faut. Très, très chouette à lire !

Zoe Brisby – L’habit ne fait pas le moineau

Et une fois n’est pas coutume, j’ai terminé mon mois sur un roman feel-good, genre que je ne lis pour ainsi dire jamais. Je me suis laissée tenter, par envie de sortir de ma zone de confort, et je ne regrette pas puisqu’il m’a donné le sourire plus d’une fois !

Ecorchés par la vie, Maxine et Alex se rencontrent par hasard pour faire du covoiturage jusqu’à Bruxelles. Il est adolescent et tombe en dépression depuis une déception amoureuse, elle est très âgée et décide de mettre fin à ses jours avant de voir son état empirer à cause de la maladie d’Alzheimer. Mais au contact l’un de l’autre, ces deux coeurs tendres pourraient bien retrouver le goût de la vie malgré leurs convictions…

On est un peu dans une version très optimiste et colorée de l’excellent Harold et Maude. Je me suis rapidement attachée à nos deux personnages principaux, autant à la personnalité pétillante et décalée de Maxine qu’à la prudence intimidée d’Alex. Le côté road-trip permet de jolies pirouettes scénaristiques, le tout se lit sans longueurs et j’ai beaucoup aimé voir toutes les petites ruses qu’ils utilisent l’un et l’autre pour s’aider mutuellement à chambouler leurs certitudes et remonter la pente, chacun à sa manière. On ne tombe pas trop dans le roman de développement personnel, ni dans un côté « donneur de leçons » qui m’aurait rapidement agacée, ici les idées sont diluées de-ci de-là sans étouffer le lecteur et sans casser le rythme. En bref, c’est léger, c’est rigolo, ça aborde des thèmes très sérieux sans se prendre la tête, une jolie parenthèse rafraîchissante au milieu de ces lectures bien sombres.

Evolution de Suzette :

  1. Alysia ABBOTT – Fairyland
  2. Douglas ADAMS – H2G2 T3 T4-T6
  3. Jean M. AUEL – Les enfants de la terre T6
  4. Sandrine COLLETTE – Les larmes noires sur la Terre
  5. Donna DOUGLAS – The Nightingale Girls T1
  6. Robert GODDARD – Sans même un adieu
  7. Peter F. HAMILTON – L’étoile de Pandore T2 T3-T4
  8. Victor HUGO – Notre-Dame de Paris
  9. B.A. PARIS – Derrière les portes
  10. Stephen BAXTER – Les Chroniques de Méduse
  11. Charlotte BRONTË – Villette
  12. Arthur C. CLARKE – Face-à-face avec Méduse
  13. Andreas ESCHBACH – L’or du diable
  14. Peter F. HAMILTON – L’abîme au-delà des Rêves
  15. Stephen KING – The Shining
  16. Ursula LE GUIN – Le livre d’or d’Ursula Le Guin
  17. Aurélie WELLENSTEIN – La mort du temps

Ah par contre, ce mois-ci, Suzette a sacrément enflé. Je tiens à préciser que la faute en incombe en partie à un lutin très facétieux qui m’a envoyé pas moins de SIX livres pour avoir participé à son concours (on pourrait croire que je me plains, alors que je suis toute contente ! Encore un grand merci !). Sinon, j’ai acheté The Shining pour pouvoir le démarrer la semaine prochaine avec Alec, on se réjouit ! J’ai aussi craqué pour Villette parce que j’avais vraiment envie de découvrir d’autres livres des sœurs Brontë. Et puis bien entendu, il y a eu l’arrivée du colis du Livre de Poche avec les trois polars de février, le club de lecture du Pingouin Vert qui m’a permis d’acheter The Nightingale Girls et les lectures communes sur Notre-Dame de Paris et L’étoile de Pandore dont j’ai acheté les livres pour l’occasion… Beaucoup d’ajouts donc, c’est pas très pratique quand on essaie de faire baisser sa pile mais on ne va pas se plaindre !

17 commentaires sur “[Rétrospective] Février

Ajouter un commentaire

  1. Ah! Va donc falloir que je mette la trilogie du vide dans mes lots de mars pour le concours anniversaire!
    Ben, oui, tu as eu des cadeaux avec mon jeu, vous n’étiez que 2 à participer alors que j’avais prévu plein de livres. Petits veinards.

    Aimé par 1 personne

  2. J’allais dire que t’avais beaucoup lu et que ça devait faire du bien à Suzette, mais en fait peut-être pas XD

    J’espère être un peu plus emballée que Lisa et toi pour Les filles du Nightingale…

    La maison me donne bien envie, mais flipette comme je suis je crois que ça risque d’être compliqué (pour te situer le truc, je suis en train de regarder la saison 6 de Teen wolf et je sursaute toutes les 5 minutes, donc des trucs pour adultes on va attendre hein ^^)

    Je te souhaite un joli mois de mars !

    Aimé par 1 personne

    1. haha ouais, je me disais pareil, mais comme j’ai lu quasiment que des bouquins que j’ai achetés pendant le mois… On va dire que j’ai juste limité les dégâts haha
      Il est chouette hein, c’est juste des histoires qui me captivent plus à l’écran 🙂 mais peut-être que je lirai quand même la suite, je suis quand même curieuse !
      Haha oui je compatis, par contre j’ai toujours beaucoup plus peur quand je vois des films que quand je lis, donc peut-être que tu as un seuil de tolérance plus haut par écrit aussi 😀
      Un très beau mois de mars à toi aussi ! ❤

      Aimé par 1 personne

  3. Joli bilan. Je me pose toujours la question parce que je suis un peu perdue dans les tomes de la saga Les Enfants de la Terre, et le tome 6 est-ce qu’il s’agit bien du dernier ? Je n’en ai pas entendu que du bien loin de là, mais si c’est un des tonnes précédent je me goure totalement. Tout ça pour dire que je n’ai jamais lu le tout dernier tome de la saga où l’on découvre la fille d’Ayla et Jondalar. Du coup s’il s’agit bien de celui-ci je suis super curieuse d’avoir ton avis.

    Aimé par 1 personne

    1. Je m’étais un peu renseignée, apparemment elle avait l’air de laisser la porte ouverte à un septième, donc il n’a pas été annoncé en grandes pompes comme le tome final. Mais vu le temps qu’elle a pris pour le sortir, et vu son âge, les gens partent du principe qu’il n’y en aura pas d’autre. En tout cas, disons que l’histoire peut s’arrêter là, mais y aurait de quoi rebondir si d’un coup elle a envie de prolonger. Mais c’est effectivement dans celui-là qu’on découvre Jonayla (l’habileté du mélange de prénoms, admire, admire).
      Pour moi c’était pas le pire, parce que le 4 et le 5 j’étais pas certaine d’y survivre, mais clairement ça ne fait que répéter les mêmes intrigues, avec des flash-backs des cinq autres bouquins, des visites de grottes, et d’un coup on repart à drama-land avec Jondalar et Ayla qui se déchirent et patatipatata, bref, rien de bien nouveau sous le soleil ^^

      J'aime

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :