[Rétrospective] Avril

Un mois plutôt dense, puisque j’ai préparé ma venue au Salon du Livre de Genève et tout ce qui va avec. En conséquence, j’ai été plutôt absente pendant plus d’une semaine et j’ai une montagne d’articles à te proposer, j’espère pouvoir attaquer tout ça au plus vite pour ne pas prendre trop de retard. Mais en attendant, je vais me permettre de titiller ta curiosité tout au long de cette rétrospective, pour que tu puisses voir à un peu mieux ce que j’ai sur le feu !

Les livres :

J’ai commencé mon mois d’avril avec deux lectures communes très sympathiques, d’un côté Carrie avec ma chère Ada, et de l’autre Hamlet avec ma compagne de classiques préférée (Mimine, bien entendu). Ensuite, calme plat jusqu’au milieu du mois, où j’ai reçu (avec pas mal de retard) les deux polars à lire pour le Prix du Polar du Livre de Poche, à savoir Je te vois et Pyromane. Deux très chouettes surprises dont je te parlerai au plus vite ! J’ai  aussi terminé La compagnie des menteurs, qui était sympathique mais peu rythmé et que j’ai eu du mal à boucler (pas le bon moment, pas les bonnes dispositions), je ne suis pas sûre d’avoir assez de contenu pour t’en parler en détail. En gros : l’ambiance était très sympa, mais il a fallu attendre le dernier tiers pour que l’histoire décolle.

J’ai aussi lu Sirius pour le Prix Littéraire de l’Imaginaire, une vraie belle surprise que je te recommande chaudement. Et ensuite, plusieurs projets à venir : je me suis régalée avec Indie Games, et j’ai eu la chance d’interviewer l’auteure, Bounthavy Suvilay, au Salon du Livre ! Je prépare ma retranscription, j’essaie de sortir ça cette semaine, mais je t’invite déjà à te réjouir parce que c’était vraiment intéressant. Et puis j’ai eu envie de lire les achats que j’avais faits lors du Salon du Livre Romand, pour pouvoir te faire une chronique groupée de plusieurs auteurs suisses. J’ai donc dévoré Et à la fois je savais que je n’étais pas magnifiqueL’aquarium et Liberté conditionnelle, trois lectures enthousiasmantes dont je te parle bientôt.

Les sagas :

  • Jojo MOYES – Avant toi T2-T3
  • Benoît JACQUES – La légende de Pioung Fou T1-T3

Le Salon du Livre a eu la grande gentillesse de m’envoyer en service de presse Après toi et Après tout, les deux suites de Avant toi que j’avais adoré il y a maintenant une année. Je n’avais pas forcément prévu de lire la suite, mais finalement j’ai été ravie de retrouver Louisa et il faut aussi que je t’en parle bientôt (oui, la liste de chroniques à venir ne fait que s’allonger). Autre belle surprise, la série de La légende de Pioung Fou, de Benoît Jacques que j’avais aussi rencontré au Salon du Livre Romand, et dont je me réjouis de te parler.

Les auto-édités :

  • Noémie Vernier – Les quatre éléments
  • Andy Pierce – Je serai toujours là pour toi
  • Gilles Peyroux – Amours biodégradables

Noémie Vernier – Les quatre éléments

cover-1292

Des adolescents se retrouvent plongés dans un univers parallèle, le monde des Quatre Eléments. Entre guerres de pouvoir et aventures, ils vont peu à peu réaliser le lien qu’il existe entre les Quatre Eléments et la Terre, qui pourrait bien se retrouver en danger…

Ce livre est un joli petit pavé (plus de 600 pages en numérique), et une chose est sûre, il regorge de bonnes idées et d’imagination débordante. C’est audacieux de proposer un bouquin aussi épais en auto-édition, et je salue le travail qui a été fourni pour pondre un aussi beau bébé.

Si l’histoire est assez classique dans la fantasy jeunesse, l’univers est vraiment construit avec soin et dans le détail, et c’est une des grandes forces de ce roman. Quant au scénario en soi, je ne suis malheureusement pas le public-cible pour être totalement emportée : je t’ai déjà parlé de ce sujet dans ma chronique des Illusions de Sav-Loar, je suis dans une période de ma vie où je m’intéresse plus aux états d’âme des personnages et à l’immersion dans l’univers que simplement à l’histoire en elle-même, et dans ce sens-là il est rare que je trouve mon compte en fantasy jeunesse. Mais c’est un avis totalement personnel, et je suis certaine qu’il peut plaire aux  habitués du genre, parce qu’il a beaucoup d’atouts !

Andy Pierce – Je serai toujours là pour toi

xcover-1223

Autre ambiance, autre style, nous voilà dans le Nord de la France, dans un livre inclassable entre enquête policière et roman sur l’adolescence.

Si j’aime particulièrement lire des auteurs auto-édités, c’est parce que ce milieu regorge de pépites hybrides, à cheval sur plusieurs genres ou plusieurs styles, des histoires atypiques qui ne passent pas dans des maisons d’édition trop formatées mais qui peuvent s’avérer très intéressantes pour peu qu’on aime casser les codes.

Ce livre suit ce genre de mouvement, en osant aborder un tas de thèmes différents et pas forcément faciles à faire cohabiter. Rien que pour avoir su exécuter cet exercice périlleux, j’ai envie de t’inviter à le lire. Ce qui m’a plu, en particulier, c’est le traitement de l’adolescence à travers Rose, la jeune fille de policier qui s’inquiète pour son père tout en essayant de s’intégrer dans une nouvelle ville, une nouvelle école et un nouveau quartier. Je l’ai trouvée attachante, pas trop stéréotypée, et sa trame narrative m’a tenue en haleine plus efficacement que l’intrigue policière en soi. Mais à la fin du livre, l’enquête prend de l’ampleur et offre un final que je n’avais pas vu venir, ce qui rend le tout vraiment sympathique. Ce n’est ni le thriller de l’année ni un roman d’introspection déchirant, mais c’est le mélange des deux qui le rend unique et digne d’intérêt.

Gilles Peyroux – Amours biodégradables

xcover-1467

Et pour terminer en beauté, j’ai pris un grand plaisir à découvrir ce très court recueil de nouvelles, articulées autour de l’amour chez les jeunes adultes.

Je me méfie toujours des recueils de nouvelles, je n’aime pas devoir sauter d’une ambiance à l’autre sans transition et j’ai souvent de la peine à les apprécier chacune à sa juste valeur. La bonne surprise ici, et je l’ai compris petit à petit, c’est que les personnages sont en fait récurrents, et que ces histoires à première vue indépendantes sont toutes en lien, se font écho, se répondent, se complètent.

Ce qui m’apparaissait donc comme un « simple » recueil s’est avéré, là aussi, plus original que prévu. Je salue l’exercice, ça n’a pas du être facile de multiplier les points de vue tout en restant compréhensible, de faire deviner les liens sans les rendre trop évidents, et ça m’a permis de vraiment apprécier chaque histoire en la rattachant aux autres. La plume est parfois très terre à terre, d’autres fois plus lyrique, mais elle reste précise et au service des différents narrateurs. J’ai aimé les réflexions sur l’amour, toutes ces approches différentes, ce patchwork doux-amer qui a su me toucher. Une bien belle découverte !

Evolution de Suzette :

  1. Cornélia DE PREUX – L’aquarium
  2. Hélène DORMOND – Liberté conditionnelle
  3. Benoît JACQUES – La légende de Pioung Fou T1-T3
  4. Stephen KING – Carrie
  5. Karen MAITLAND – La compagnie des menteurs
  6. Jon MONNARD – Et à la fois je savais que je n’étais pas magnifique
  7. Stéphane SERVANT – Sirius
  8. William SHAKESPEARE – Hamlet
  9. Wojciech CHMIELARZ – Pyromane
  10. Clare MACKINTOSH – Je te vois
  11. Jojo MOYES – Avant toi T2-T3
  12. Bounthavy SUVILAY – Indie Games
  13. Solène BAKOWSKI – Un sac
  14. Truman Capote – In Cold Blood
  15. Anthony DOERR – All the light we cannot see
  16. Estelle FAYE – Les Seigneurs de Bohen 
  17. Alison GERMAIN – Le Souffle de Midas T1
  18. Ariel HOLZL – Les Sœurs Carmine T1
  19. Stephen KING – Doctor Sleep
  20. Mary KUBICA – L’inconnue du quai
  21. Gaston LEROUX – The Phantom of the Opera
  22. Patrick ROTHFUSS – Chronique du tueur de roi T2
  23. V. E. SCHWAB – Shades of Magic T1
  24. Oscar WILDE – The picture of Dorian Gray

Mmmh, ce mois encore, beaucoup de vert dans cette liste. Et je ne peux même pas accuser tant que ça le Salon du Livre ! En réalité, j’ai surtout profité d’acheter les ouvrages qui me manquaient pour le Prix Littéraire de l’Imaginaire et les prochaines lectures communes prévues. Je te ferai un récap’ de mes achats du Salon, ce sera plus sympa !

…Du coup j’ai l’impression de t’avoir promis en tout cas cinq ou six nouveaux articles, alors je te laisse et je me mets au travail si je veux tenir le rythme ! Passe un doux mois de mai.

15 commentaires sur “[Rétrospective] Avril

Ajouter un commentaire

  1. Sacré bilan, une fois de plus ! J’ai toujours l’impression qu’on a pas passé le même mois, aha.

    Je viens de remarquer un détail : tu comptes lire De sang Froid de Truman Capote en anglais ? 😮

    Aimé par 1 personne

        1. Haha tu sais, après avoir lu les 1400 pages de « Ca » de King en anglais, j’ai plus vraiment peur de l’épaisseur des bouquins x) (c’était en un tome hein, je précise. Les anglais ont de drôles d’idées haha)

          Aimé par 1 personne

  2. « Ça va j’ai été raisonnable au Salon du livre » ah ben heureusement hein, vu le reste du mois 😂😛
    Très beau bilan, tu me donnes envie de me mettre à Stephen King, je suis restée traîner devant le rayon à la médiathèque l’autre jour… Sans sauter le pas mais ça viendra 😁
    Je te souhaite de belles lectures pour mai, et j’attends avec impatience tous ces articles promis !

    Aimé par 1 personne

    1. Pshuuuuut ! (Oui, clairement, le fait que j’aie été raisonnable a été influencé par ma consommation de début de mois haha)
      Ouuuh, une étape après l’autre, on s’approche 😀
      Merci !! Un tout beau mois de mai à toi aussi ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’y étais! Le jeudi, comme auteur, sur le stand de la Société fribourgeoise des écrivains, pour dédicacer mon petit recueil de nouvelles. Puis le samedi, en touriste, avec comme activités la dictée de la demi-finale du championnat suisse d’orthographe, puis le vernissage du collectif « Je ne laisserai jamais dire que ce n’est pas la plus belle chanson du monde », auquel j’ai contribué… Qu’as-tu particulièrement apprécié à ce Salon?

        Aimé par 1 personne

        1. Oh mais si j’avais su, je serais venue te rencontrer ! J’ai pas mal flâné entre les stands, à attraper des bouts de conférences par-ci par-là… J’ai bien apprécié la partie sur New York, les illustrations en live au coin BD, le grand stand culinaire… 🙂

          Aimé par 1 personne

          1. Ce n’est que partie remise! Ce ne sera certainement pas le dernier Salon du Livre… Le stand new-yorkais avait belle allure, c’est vrai. De mon côté, j’ai pas mal traîné du côté des Suisses, et constaté que les allées du Salon devenaient de plus en plus larges… J’ai aussi acheté un livre africain, que je me réjouis de lire.

            Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :