Ces auteurs que je veux suivre – 3

J’ai un rythme de publication très inégal ce mois-ci, je m’en rends bien compte. La faute à des chroniques que je n’arrive pas à écrire, l’envie de passer du temps avec des amis au soleil au lieu de me planquer dans mon lit avec un bouquin, des lectures que je n’arrive pas à boucler, bref tu as compris le principe. Alors je préfère continuer mon tour d’horizon des auteurs qui m’inspirent, qui me rendent curieuse et que je veux découvrir un peu mieux.


José Carlos Somoza

Jose Carlos Somoza
© Luis Miguel Palomares

Auteur espagnol né à Cuba en 1959, José Carlos Somoza a un diplôme de psychiatrie et psychanalyse en plus de sa carrière d’écrivain. Il a déjà publié une quinzaine de romans, dont la moitié a été traduite en français, et il a reçu plusieurs prix littéraires, notamment le Gold Dagger Award pour La Caverne des Idées.

Somoza est pour moi un de ces auteurs qui savent jouer avec la poésie des mots et construire des scénarios originaux, captivants et très bien ficelés. L’alliance de ces deux forces m’a fait enchaîner les coups de coeur : je n’ai lu que trois de ses livres, chacun dans un style bien différent, mais tous m’ont énormément plu et je suis vraiment curieuse de voir ce qu’il est capable de faire d’autre. J’y vais en toute confiance, c’est un écrivain à part, avec son univers bien particulier, mais pour peu qu’on adhère à sa patte on peut avoir de vraies belles surprises. J’ai donc lu et chroniqué Clara et la pénombreLa dame n°13 et La théorie des cordes et je te les recommande tous les trois chaudement ! J’ai encore Daphné disparue dans ma pile, les autres romans de Somoza le rejoindront bientôt.

somoza.PNG


Victor Hugo

Portrait photographique de Victor Hugo publié dans la revue illustrée Galerie contemporaine, littéraire, artistique qui faisait partie d'une série publiée par Goupil & Cie. (1876)
© Etienne Carjat

Est-il vraiment nécessaire de présenter Victor Hugo ? Poète, écrivain, dramaturge, dessinateur, politicien, né en 1802 et mort en 1885, c’est l’une des figures du romantisme français et je ne vais pas m’aventurer à faire sa biographie ici (surtout en sachant la complexité, l’étendue de ses travaux, de ses actions et de ses domaines d’expertise).

En tout cas, Victor Hugo est un écrivain que je veux suivre (j’avais prévenu que cette liste serait chaotique). Je l’ai découvert à travers Les Misérables en version abrégée à l’école (quel scandale ces versions abrégées, il faut vraiment que je le relise dans son intégralité un jour) et je l’ai surtout adoré avec Notre-Dame de Paris, dont je te parlais il y a quelques temps et qui m’a passionnée. Il n’a écrit qu’une dizaine de romans, je commencerai donc par là, et si tu as des recommandations pour ma prochaine lecture, je suis preneuse !


R. J. Ellory

ellory
© François Guillot

Ellory est né en Angleterre en 1965, et on peut dire que la vie ne l’a pas épargné : orphelin de père à la naissance, il perd sa mère à l’âge de 7 ans et est élevé par sa grand-mère, qui le place à l’orphelinat lorsqu’elle n’est plus en état de s’occuper de lui et de son frère. De retour dans la maison familiale à 16 ans, il se retrouve sans eau et sans électricité lorsque sa grand-mère décède à son tour, et passe trois mois en prison après avoir volé des légumes et des poules. Il lui faudra encore passer par le décès d’un des membres de son groupe de rock naissant pour qu’il trouve sa voie et se consacre à l’écriture. Il rédige 22 romans en six ans, mais aucun ne se vend, ce qui le pousse à arrêter cette pulsion pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’il soit enfin publié et reconnu.

Bref, un personnage bien atypique et très prolifique, qui sort à peu près un roman par année et est publié en français chez Sonatine (cette maison d’édition que j’aime tant). Je l’ai découvert avec Seul le silence, qui fut une des premières chroniques de ce blog et qui m’a vraiment plu par son atmosphère et l’intelligence de sa construction. J’ai depuis lu Un cœur sombre, bien plus dynamique mais tout aussi passionnant, et je meurs d’envie de découvir le reste de sa bibliographie. Et je ferais bien de me dépêcher, vu son rythme de publication !

ellory.PNG


Nathacha Appanah

appanah.PNG
© Joel Saget

On continue ce tour du monde avec Nathacha Appanah, née à l’île Maurice en 1973. Auteure et journaliste, par écrit et à la radio, elle a publié son huitième ouvrage en 2016 et a reçu plusieurs distinctions, notamment le Prix Femina des lycéens pour Tropique de la violence.

Je garde un excellent souvenir de La noce d’Anna, un roman tout en douceur sur les relations mères-filles, qui pose des questions très intéressantes et un regard très tendre sur les mamans et la transmission avec leurs enfants. Je l’ai pourtant lu il y a plusieurs années, mais il m’a marquée, et je l’offre régulièrement autour de moi. C’est un livre qui se savoure, une parenthèse bienveillante, et je t’encourage à le lire si tu ne le connais pas encore. C’est pour l’instant le seul roman de Nathacha Appanah que j’ai lu, je pense continuer avec Tropique de la violence et j’espère qu’il me plaira autant.

Résultat de recherche d'images pour "la noce d'anna"


Harper Lee

File:Harper Lee Nov07.JPG
© Eric Draper

On retourne dans les grands noms de la littérature avec Harper Lee, née en 1926 et morte en 2016 en Alabama. Elle a reçu le prix Pulitzer en 1961 pour Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur et était une amie de Truman Capote (dont je te parlais dans la première partie de ma liste). Son parcours est plutôt atypique, puisqu’elle n’a publié que deux romans, à 55 ans d’intervalle.

J’ai lu et adoré Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur il y a déjà plusieurs années, c’est un texte qui m’a secouée et je suis assez sûre de le relire un jour, pour me replonger dans cette histoire de racisme et de courage. J’ai hésité longtemps avant de découvrir Va et poste une sentinelle, parce qu’il reprend les personnages du premier et que j’avais peur d’être déçue, mais plus le temps passe et plus j’ai envie de découvrir ce dernier livre, en espérant qu’il me plaira.

Résultat de recherche d'images pour "ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"


Peter F. Hamilton

Peter_F._Hamilton
© Russell Coker

Né en 1960 en Angleterre, Peter F. Hamilton est un auteur reconnu dans le milieu de la science-fiction. Il a d’abord écrit de nombreuses nouvelles avant de s’attaquer à des sagas ambitieuses, riches et très complètes.

C’est grâce au lutin que j’ai lu mon premier roman de Peter Hamilton, Dragon déchu. C’était mon premier space opera, et j’ai été fascinée par l’ampleur de cet univers, la fluidité de la narration et le soin de la construction de cette histoire. Suite à ça, j’ai terminé il y a peu de temps la Saga du Commonwealth, en quatre volumes, dont je te parlerai tout prochainement et qui, là encore, m’a vraiment impressionnée. J’ai déjà plusieurs de ses livres dans ma pile (Mindstar, La trilogie du vide et L’abîme au-delà des rêves), j’ai hâte de voir ce que ça donnera.

hamilton.PNG


J’arrive tranquillement au milieu de ma liste, encore quatre ou cinq numéros et on devrait avoir fait le tour (sauf si d’autres noms viennent se rajouter entre-temps !). Ce qui est chouette, c’est que ce format m’a déjà permis d’organiser plusieurs lectures communes autour de l’un ou l’autre de ces auteurs, et si l’envie te prend aussi, sache que j’adore ça !

19 commentaires sur “Ces auteurs que je veux suivre – 3

Ajouter un commentaire

  1. Alors mon petit, si t’en as pas marre de moi (et faut que je commence à faire une liste des LC qu’on a prévues parce que j’ai une mémoire qui s’améliore pas avec l’âge), j’ai Va et poste une sentinelle dans ma PALinette et j’ai tellement aimé Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur que j’ai très peur de le lire seule comme une grande. (en plus j’ai cru comprendre qu’il n’était pas aussi bien, donc comme on est copines de déception on part sur de bonnes bases là ahaha)

    Aimé par 1 personne

  2. Je vois R.J. Ellory partout, alors je me sens obligée de lui donner sa chance un jour…

    Sinon, pour José Carlos Somoza, je dis oui ! Je n’ai lu que « La théorie des cordes », mais le mec m’a bluffée en une fois. Vu que t’en as déjà lu trois, t’es sur la bonne voie !

    Victor Hugo me surprend un peu plus ! Pas dans le sens où je suis surprise qu’on veuille découvrir ce grand auteur, mais plus dans celui où… j’admets ne pas forcément y avoir pensé, voilà !

    Bon, allez, celle qui me surprend pour de vrai, c’est Harper Lee. Vu qu’elle en a écrit très peu, je ne m’attendais pas à la trouver là.

    Aimé par 1 personne

    1. Haha seulement si tu le sens hein !
      Ahh je suis bien contente que tu me rejoignes pour Somoza 🙂
      Oui je vois ce que tu veux dire ! j’avais prévenu que ce serait un peu le chaos, cette liste 😀 Mais depuis Notre-Dame de Paris, j’ai vraiment envie de lire ses autres romans 🙂
      Oui, ma foi j’ai beaucoup aimé son premier livre et ça m’a donné envie de lire le second, donc ça rentrait dans les prérequis pour cette liste ^^

      Aimé par 1 personne

  3. J’aime beaucoup cet article qui me permet de faire quelques découvertes. Du coup, sur tes bons conseils, je me note Natacha Appanah et Somoza.
    Concernant l’ami Hugo, j’ai lu tout récemment Le Dernier Jour d’un condamné, et en plus de se lire très très vite je l’ai trouvé particulièrement bien écrit. On y retrouve en plus le côté engagé de l’auteur, donc pour moi c’était parfait.

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime bien quand tu fais ce genre de billet, ça fait aussi pense-bête pour toi.
    J’ai déjà lu 3 romans de Ellory dont 1 seul que j’ai adoré et je vais moi aussi poursuivre la lecture de ses romans, j’ai aussi le roman de Harper Lee dans ma biblio, et je suis intéressée par la romancière de l’île Maurice, et je note dans mon cahier 😉
    Je te souhaite de continuer à faire de belles découvertes.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tout à fait, ça me permet d’organiser mes envies ! 🙂
      On pensait lire le Harper Lee avec Cha’ (de « Dans la bulle de Cha' ») un jour, si tu veux te joindre à nous 🙂 Et je t’encourage à découvrir Nathacha Appanah ! 🙂 Belles lectures à toi aussi !

      J'aime

  5. Je ne savais pas que Hugo n’avait écrit qu’une dizaine de romans !! Je pensais que sa biblio était bien plus longue. C’est fou ca ^^ J’ai Hamilton Avec L’étoile de Pandore et Harper Lee Avec Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur dans ma PAL, décidement, tu me pousses à re-prioriser certains romans ! ^^

    Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :