[Bilan] 12 mois, 12 amis, 12 livres #2

2020 touche à sa fin, et pour le blog ça signe le début des bilans annuels ! J’ai prévu de te faire un retour sur les classiques que j’ai lus chaque mois, sur mes lectures en général, mais avant tout ça je voulais clore cette deuxième édition du challenge des 12 mois, 12 amis, 12 livres qui m’a régalée une fois de plus. Le but, je le rappelle, c’était de choisir 12 personnes pour qu’elles me recommandent un roman à lire sur l’année. J’ai mis en place mon calendrier, j’ai tenu le rythme sans trop de difficulté (j’aime décidément beaucoup ce format d’une lecture imposée par mois, je trouve que ça n’est pas trop contraignant mais que ça offre un cadre assez chouette) et surtout, j’ai lu de sacrées pépites, comme l’année dernière !


[JANVIER] Timothée de Fombelle – Le livre de Perle

Couverture Le livre de Perle

En janvier, ma chère Plouf m’a proposé de lire du Timothée de Fombelle, un auteur que j’avais déjà beaucoup aimé dans Tobie Lolness et dans Vango. Ici aussi le charme a opéré, et j’ai plongé avec plaisir dans ce roman qui navigue entre plusieurs époques, parfois réelles et parfois plus oniriques, entretenant le mystère sur la façon dont tout s’articule et se rejoint. Il peut sembler un peu cryptique au début, j’aurais peut-être aimé passer plus de temps du côté féerique, mais je ne peux que constater qu’il m’en reste un souvenir très vif même si je l’ai lu il y a quasiment un an, et que j’ai encore des réminiscences de cette douceur, de cette poésie et de cette plume si délicate. Une bien jolie découverte !


[FEVRIER] Elizabeth Berg – Durable Goods

Mon amie canadienne Kim m’a recommandé Durable Goods et j’en ai donc fait ma lecture de février. Je ne connais pas du tout cette autrice, mais j’ai vraiment apprécié la justesse de sa plume, et l’héroïne est extrêmement touchante. On est sur un roman assez dur, dans la tête d’une jeune adolescente qui vit avec son père et sa sœur dans une base militaire au Texas. Elle cherche ses repères depuis la mort de sa mère, entre un père violent et un environnement qui la prive de toute forme de « normalité ». C’est l’histoire de la fin de l’enfance, des réponses qu’on ne trouve pas, du chemin qu’on doit se créer soi-même, c’est introspectif et émouvant, bref j’ai beaucoup aimé. Je ne crois pas qu’il ait été traduit en français, par contre !


[MARS] Karin Lowachee – Warchild

C’est Céline Chevet qui a choisi ma lecture du mois de mars, un premier tome d’une trilogie de science-fiction dont je n’avais jamais entendu parler. Là aussi, très bonne surprise : le roman se déroule sur plusieurs années, on y suit un jeune garçon kidnappé par des pirates de l’espace et ballotté de camp en camp, acteur malgré lui d’une guerre à large échelle qui le dépasse complètement. On le voit grandir, se durcir, se créer une personnalité complexe fondée sur les différents abandons qui jalonnent sa route et sur son mélange de cultures. L’occasion d’aborder des thèmes très intéressants et de fouiller vraiment la construction des personnages, sur fond d’action et de space opera tout à fait convaincant. C’était top, et j’ai bien l’intention de lire la suite en 2021 !


[AVRIL] John Fante – Ask the Dust

Résultat de recherche d'images pour "john fante ask the dust"

En avril, l’ami Gilles m’a fait lire Ask the dust, roman semi-autobiographique considéré comme culte aux Etats-Unis, notamment pour la façon dont il dépeint l’ambiance de Los Angeles. Aux côtés d’un auteur torturé, qui mène sa vie avec d’inlassables montagnes russes émotionnelles, on plonge ainsi dans les quartiers pauvres de la ville, dans sa vie nocturne et sa démesure. J’ai trouvé la plume très intéressante, assez orale et fortement colorée de l’état d’esprit du narrateur, qui n’hésite pas à s’exclamer (d’enthousiasme ou de désespoir), digresser, nous envoyer ses émotions en plein visage. Par contre, le personnage en lui-même est plutôt imbuvable, et j’ai bien grincé des dents en voyant la façon dont il traite les femmes et dont il considère les gens de manière générale. Ca n’enlève évidemment rien à la qualité du roman, qui contient des scènes très graphiques et marquantes, mais ça m’a en tout cas empêché de m’identifier à lui ! En tous les cas, c’est une expérience de lecture que je suis contente d’avoir faite.


[MAI] Thomas Gunzig – Feel Good

En mai, c’est le coup de foudre. Je le dois à Vincent Tassy, qui m’a recommandé Feel Good : je n’avais jamais entendu parler de ce roman, le résumé était plutôt énigmatique, j’y suis donc allée en toute ignorance et damn, qu’est-ce que c’était bien ! Je l’ai englouti en un après-midi, hypnotisée par ma lecture, incapable d’en sortir avant d’avoir atteint la dernière page. C’est un livre terriblement actuel, impossible à résumer, qui parle de misère humaine et de la malédiction de cette classe moyenne pauvre qui ne voit aucun espoir d’améliorer sa situation. Ca parle aussi du monde du livre et de ce qui plaît aux masses, c’est porté par une plume incisive et impitoyable, l’auteur nous mène par le bout du nez sans qu’on puisse anticiper les prochains rebondissements, et je sais déjà que c’est le type de roman que je pourrai relire plusieurs fois sans jamais épuiser son pouvoir narratif. Je le chroniquais déjà ici, mais c’est important d’en remettre une couche parce qu’il m’a soufflée !


[JUIN] George R. R. Martin – Tuf Voyaging

Résultat de recherche d'images pour "tuf voyaging"

C’est la première fois que je lisais du George Martin, et je remercie mon cher Pierre-Yves (ce brave collègue de JSUG) pour cette suggestion ! On est un peu entre le récit d’aventure et le recueil de nouvelles, et on accompagne Haviland Tuf dans sa folle ascension sociale à travers différents épisodes marquants. La particularité de ce personnage, c’est son absence totale d’ambition : il est très carré, très premier degré, passionné par les chats et totalement intègre, et c’est la combinaison de ces ingrédients qui va lui permettre d’atteindre une puissance inégalée, sans jamais en tirer la moindre satisfaction. Le résultat, c’est évidemment un ton assez cocasse, mêlé à de vraies questions SF passionnantes et un personnage fascinant à découvrir. Il est vraiment chouette à lire, très divertissant et plutôt addictif, j’ai beaucoup aimé !


[JUILLET] Mark Sumner – Devil’s Tower

Résultat de recherche d'images pour "mark sumner devil's tower"

En juillet, j’ai bousculé le planning établi pour coller au challenge S4F3 de mon amie lutin, et j’ai donc lu Devil’s tower qui m’avait été recommandé par mon rédac’ chef de chez JSUG, Eric. J’ai eu du mal à me le procurer mais ça en valait le coup : on est sur un mélange tout à fait étonnant de magie et de western, où les sheriffs luttent contre les chamanes indiens avec différents types de pouvoirs, quand ils ne sont pas occupés à se défier entre eux pour montrer qu’ils sont les plus forts. La narration est parfois inégale (avec quelques longueurs çà et là) mais j’ai été bluffée par certains jeux de plume, certaines scènes très visuelles et un cadre général captivant. Parfait pour le souffle d’aventure et la petite lecture estivale qui fait voyager !


[AOÛT] Shaun Hamill – A Cosmology of Monsters

Amazon.fr - A Cosmology of Monsters - Hamill, Shaun - Livres

Un autre beau coup de cœur en août, que j’ai découvert avec Maritie puisqu’elle m’a choisi un roman qu’elle n’avait pas encore lu ! On a donc profité de faire une lecture commune sur ce fameux A cosmology of monsters, et c’était fabuleux. Aux allures de saga familiale, rythmée par une fascination pour les maisons hantées, ce récit ne souffre d’aucun temps mort et nous a tenues en haleine de bout en bout. C’est le premier roman de Shaun Hamill et ça laisse présager de très belles choses pour la suite. Tout est maîtrisé : les personnages vibrent de réalisme, la construction du récit est impeccable, avec des ellipses à des endroits stratégiques qui permettent de créer du suspense et des révélations à demi-mots, le fantastique monte progressivement sans nous laisser dans le flou, et l’ensemble est très cohérent, solide et unique en son genre. Le top !


[SEPTEMBRE] George Hagen – The Laments

En septembre, je suis partie sur la route avec The Laments, conseillé par mon père ! Véritable célébration de la vie, de ses moments de joie et ses peines immenses, ce roman parvient à rester en équilibre, avec un ton plutôt comique même pour évoquer des épisodes effroyables, sans jamais tomber dans la caricature ou l’excès. Sur cette ambiance douce-amère, on découvre donc le quotidien d’une famille qui parcourt le monde sans vraiment trouver sa place, entre combats sociaux, inégalités, sensation que l’herbe est toujours plus verte ailleurs et désillusion plus grande à chaque nouveau déménagement. La plume est superbe, on s’attache facilement aux différents personnages et on ne les quitte qu’à regret !


[OCTOBRE] Jessica Spotswood – Born Wicked

Born Wicked cover

En octobre, je me suis plongée dans le premier tome de la trilogie des Sœurs Sorcières sur les conseils de Céline. J’avais quelques à priori (sur la couverture, notamment) mais j’ai été très agréablement surprise par cette histoire ! Dans cette Angleterre alternative, les Frères règnent en maîtres et pourchassent les sorcières, forçant les trois sœurs Cahill à dissimuler leurs pouvoirs en permanence. Mais l’arrivée d’une gouvernante bouleverse leur fragile équilibre, et devront bientôt faire face à des responsabilités écrasantes, les forçant à sortir de l’enfance et mettant à l’épreuve le lien qui les unit. Le trio est très intéressant, et la relation de sororité fonctionne bien. Bien sûr, il y a un peu de romance, mais je trouve qu’elle n’éclipse pas du tout le reste des enjeux et que l’ensemble se tient bien. J’ai même lu les deux autres tomes dans la foulée, et je suis très satisfaite de cette découverte !


[NOVEMBRE] Jonathan Coe – The house of sleep

En novembre, j’ai donc lu le roman qui était initialement prévu pour juillet, à savoir The House of Sleep, proposé par Joseph Kochmann. J’avais déjà lu The rain before it falls dont j’ai très peu de souvenirs, je ne savais donc pas réellement à quoi m’attendre, et j’ai été totalement happée par ce roman insolite, improbable, inclassable ! Il explore le sommeil, ses troubles, à travers différents personnages insomniaques ou narcoleptiques. La narration est parfois troublante, on navigue entre passé et présent comme on sortirait d’un rêve, on suit des gens qui semblent n’avoir rien en commun et on réalise peu à peu que tout est lié. On a droit à des scènes extrêmement drôles, à des jeux d’écriture super intéressants, et d’un coup on glisse dans un ton plus sombre et on n’est plus vraiment sûrs de l’étiquette à coller sur l’histoire. C’est brillant, un peu chaotique mais très organisé, mystérieux et hypnotique, j’ai trouvé ça vraiment chouette !


[DECEMBRE] Michael Roch – Moi, Peter Pan

Résultat de recherche d'images pour "moi, peter pan"

Et enfin, j’ai conclu le challenge il y a quelques jours en lisant Moi, Peter Pan sur les conseils de David Bry. C’est un roman que j’avais vu passer un peu partout et qui m’intriguait pas mal, je suis donc ravie d’avoir pu le lire dans ce cadre ! On est sur un livre introspectif, philosophique, lyrique parfois, qui baigne dans l’univers de Peter Pan et reprend les codes qu’on connaît par cœur (la fée Clochette, le crocodile, les enfants perdus…) pour illustrer des questionnements bien plus vastes et intemporels. Le résultat, c’est une collection d’instants, centrés sur cette figure de Peter Pan qui se perd dans son microcosme, qui se laisse ronger par le doute et la recherche de sens, qui mène toujours ce combat contre l’âge adulte et qui rencontre des sentiments universels de solitude, d’angoisse, de remise en question. La plume est d’une beauté folle, elle enveloppe de poésie cette réalité parfois rude et lui rend la magie du conte original. C’était inattendu et plutôt audacieux, mais le résultat est pur, simple et beau. De quoi conclure le challenge de la meilleure des manières !


Et voilà, tu l’auras compris, l’année a été riche en découvertes et le bilan est, une fois encore, extrêmement positif ! J’ai adoré sortir de ma zone de confort pour découvrir ces plumes éclectiques et mémorables, et en apprendre plus sur les personnes qui m’ont fait ces recommandations, par la même occasion (et je profite de les remercier encore !). En 2021, pas de troisième édition pour moi : je n’ai pas envie d’épuiser le concept, et j’aimerais me reconcentrer sur ma propre pile à lire qui commence enfin à reprendre une forme raisonnable. Mais je te parlerai de mes plans pour l’année dans mon bilan (qui arrive en janvier), et qui sait, je pourrais bien retenter l’exercice dans un an, parce que c’est quand même hyper chouette à faire !

12 commentaires sur “[Bilan] 12 mois, 12 amis, 12 livres #2

Ajouter un commentaire

  1. Belles découvertes !
    J’ai bien aimé faire ce challenge il y a quelques années aussi, c’est l’occasion de découvrir des romans vers lesquels on ne se serait pas tournés spontanément, même si ça peut être un peu contraignant par moment !

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai lu que Demande à la poussière et Le Livre de Perle, mais j’avoue que tu me vends particulièrement bien Feel Good et A cosmology of monsters. Ces deux livres semblent vraiment géniaux ! Quant à Moi, Peter Pan, il est dans mon viseur depuis un siècle au moins, donc tu ne fais qu’amplifier ma déjà grande envie de le lire !
    C’est en tout cas un superbe bilan !
    Je n’ai encore jamais tenté cette expérience bien qu’elle m’attire, mais je préfère résoudre la « problématique » de ma PAL et enfin redécouvrir les découvertes plus spontanées en librairie ou bibliothèques (municipales, amicales, familiales…) avant d’éventuellement me lancer.
    Merci pour toutes ces découvertes !

    Aimé par 1 personne

    1. Oooh mais oui, je t’encourage à lire ces trois-là ! 🙂
      Merci beaucoup ! C’est clair que ça rajoute 12 livres qui ne sont pas déjà dans la pile (en principe), c’est pas négligeable sur les bilans annuels. C’est aussi pour ça que je ne rempile pas cette année, pour me recentrer un peu sur Suzette qui est en si bonne voie 🙂 (Les découvertes spontanées haha, ce rêve qui semble si inatteignable)

      Aimé par 1 personne

Donne-moi ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :